Une situation fiscale "inacceptable" pour le ministre de l'Economie — Airbnb

Elisee Touchard
Августа 10, 2017

Un montant étonnamment bas alors que la France, qui propose 400 000 logements sur son site, est le deuxième marché d'Airbnb derrière les Etats-Unis.

"Ce sont des dizaines de millions de chiffre d'affaires réalisées par ces plateformesdu numérique et (seulement) quelques dizaines de milliers d'euros qui sont perçues par le Trésor public français", a affirmé le ministre à l'Assemblée nationale, cité par l'AFP. "Mais c'est notre droit aussi d'exiger de la part d'Airbnb et de toutes les plateformes du numérique une juste contribution au trésor public français", a-t-il indiqué. Mais "tout cela prend trop de temps; tout cela est trop compliqué ".

Читайте также: Un joueur suspendu… trois ans plus tard — Real Madrid

Une proposition franco-allemande sera déposée sur la table le 15 septembre, pendant le conseil des ministres européens qui se tiendra en Estonie. Selon l'entourage du ministre, il s'agit d'ajouter "un texte spécifique sur la fiscalité du numérique" à l'ordre du jour. Ces plateformes sont pratiquement toutes basées en Irlande, pays membre de l'Union européenne. Il s'agit de d'obtenir une taxation de toutes les plateformes du numérique: Airbnb donc, mais aussi Google, Apple, Amazon et les autres. "Chacun doit payer une juste contribution", estime Le Maire.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2017 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article