Glencore, le retour du géant suisse des matières premières

Elisee Touchard
Августа 10, 2017

Au premier semestre, le géant suisse du négoce de matières premières a dégagé un bénéfice net de 2,4 milliards de dollars, loin de la perte de 370 millions un an plus tôt. L'Ebit ajusté a pour sa part été multiplié par plus de 4, passant de 875 millions à 3,8 milliards de dollars.

Le chiffre d'affaires a bondi de 44,5% s'établissant à 100,3 milliards de dollars déduction faite des participations de tiers dans des coentreprises ou des consortiums. La dette nette a baissé de 1,6 milliard de dollars par rapport à la fin 2016, à 13,9 milliards.

Читайте также: Une situation fiscale "inacceptable" pour le ministre de l'Economie — Airbnb

'Avec la croissance économique mondiale plus solide ces dernières années, nos actifs ont enregistré de fortes marges à la faveur d'une amélioration sensible du prix des matières premières et d'une structure de coûts plus favorable', a détaillé Ivan Glasenberg, directeur général.

A l'avenir, le fort potentiel dans le secteur des véhicules électriques et des systèmes de stockage d'énergie va se traduire par une demande accrue de certaines matières premières, notamment le cuivre, le cobalt, le zinc et le nickel, ajoute-t-il.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2017 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article