Altice lance une offre publique de retrait sur SFR — Télécoms

Elisee Touchard
Août 10, 2017

Altice, propriétaire de l'opérateur télécoms français SFR, veut racheter Charter Communications, le deuxième câblo-opérateur américain, dont l'une des marques commerciales les plus connues est Spectrum, ont indiqué mercredi à l'AFP des sources bancaires.

Le groupe de télécoms et de médias européen a également annoncé dans un communiqué son intention de déposer en conséquence auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF), en septembre, une offre publique de retrait suivie d'un retraitobligatoire au prix de 34,50 euros par action SFR Group. Altice a cependant réussi à contourner l'obstacle en concluant "plusieurs accords d'acquisition de titres par voie d'échange contre des actions de type A d'Altice", selon son communiqué.

Aston Villa confirme pour Amavi — Mercato OM
Selon les informations de RMC Sport, Aston Villa et l'OM ont trouvé un accord pour le transfert de Jordan Amavi . Rudi Garcia compte bien en faire le successeur de Patrice Évra.

Ce n'est pas la première fois qu'Altice tente de sortir SFR de la cotation. Rien ne s'oppose désormais au rachat des derniers titres en circulation, ce qui permettra à Altice de faire remonter une partie de la trésorerie de SFR vers la maison-mère et de ne plus verser de dividendes aux actionnaires minoritaires.

Déjà bien présent outre-Atlantique grâce au rachat des deux câblos Suddenlink et Cablevision en 2015, Altice (maison-mère de SFR en France) envisagerait de renforcer sa position en s'attaquant à Charter Communications.

Yémen : 50 migrants "noyés de manière volontaire" par un passeur
L'OIM estime qu'environ 55.000 migrants ont quitté la Corne de l'Afrique pour le Yémen depuis le début de l'année. Selon l'OIM , plus de 30.000 d'entre eux sont des mineurs et originaires de Somalie et d'Ethiopie.

Mais Patrick Drahi ne compte pas s'arrêter là. Difficile d'imaginer que le groupe puisse reproduire le même schéma qu'avec Numericable-SFR du petit mangeant le gros.

Andy Murray, forfait, va perdre sa place de numéro un mondial — Cincinnati
Freiné par les blessures depuis le début de l'année, Andy Murray souffre toujours de la hanche, et ce depuis Wimbledon. Il pourrait perdre sa place dès cette semaine si jamais Rafael Nadal se qualifie en demi-finale à Montréal.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL