Le scandale des oeufs contaminés touche la France

Olivia Lacan
Août 9, 2017

Le scandale qui concerne aussi les pays voisins, a fait réagir le ministre allemand de l'Agriculture qui exhorte la Belgique et les Pays-Bas à faire la lumière sur le frelatage "criminel" à l'insecticide d'oeufs.

Les supermarchés néerlandais et allemands avaient commencé jeudi à retirer en masse et vendredi, à plus petite échelle, les autorités sanitaires suédoises et belges ont également commencé à tracer et retirer des lots d'oeufs suspects. Il s'agit d'un insecticide régulièrement employé dans le domaine vétérinaire comme remède aux parasites, mais qui reste interdit d'utilisation pour le traitement des animaux de la chaîne alimentaire.

En Belgique, 57 sociétés, représentant 86 poulaillers, sont suspectées d'être contaminées, soit un quart des 210 élevages de poules pondeuses du pays.

L'usage du fipronil, indiqué pour lutter contre les ravageurs de cultures et les puces d'animaux familiers, n'est pas autorisé dans le traitement des animaux destinés à la consommation humaine.

Déçu par le rejet d'un transfert vers l'Europe, Ballou boude l'Impact
L'Impact a précisé que Tabla s'est absenté pour des raisons personnelles, et non en raison de la blessure au genou qu'il soigne. Tabla a compté trois buts lors de sa participation à 19 matchs à sa première saison en MLS cette année.

Cette dernière leur a fourni un antiparasitaire contenant le fameux fipronil.

Des enquête pénales sont en cours aux Pays-Bas et en Belgique pour identifier les responsables de la mise sur le marché alimentaire du friponil. La crise s'est par la suite étendue à l'Allemagne, la Suisse et la Suède, où des millions d'œufs provenant des Pays-Bas ont été rappelés et détruits. Dixit " J'attends des autorités compétentes qu'elles élucident ce dossier rapidement et minutieusement. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le friponil est "modérément toxique" pour l'homme.

Les lots en question - on parle de 30 000 œufs - ont été découverts au sein de "deux établissements de la Vienne et du Maine-et-Loire", spécialisés dans la production "d'ovoproduits" : des dérivés de l'œuf utilisés par l'industrie agroalimentaire pour la fabrication de sauces, gâteaux et autres pâtes à crêpes... Mais la France n'est que faiblement touchée et l'insecticide en question ne présente pas un danger majeur pour la santé publique.

Deux entreprises ont reconnu avoir utilisé à leur insu des produits contaminés. L'Autorité européenne de sécurité des aliments sera épaulé par l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) pour rédiger un avis sur les risques pour la santé humaine.

Boudebouz file au Betis — Officiel
Comme pressenti, le meneur de jeu s'est officiellement engagé pour 4 ans en faveur du Betis Séville ce mercredi. Ryad Boudebouz rejoint le nouveau projet du club andalou mené par Quique Setién.

Des œufs importés du Nord de l'Europe qui sont ensuite cassés et battus dans des usines agroalimentaires de l'ouest de la France. c'est dans ces "casseries " que les œufs sont transformés en liquide.

Et d'ajouter que si une infraction liée à la notification était constatée, " cet État membre sera en violation du règlement et, dans ce cas, on peut lancer une procédure d'infraction. Le ministère de l'Agriculture n'est pour le moment pas en mesure de dire si des œufs contaminés se sont retrouvés dans le commerce. Espérer qu'en perdant des plumes et du gras en automne, les poules perdront aussi le Fipronil qui s'y stocke... ou abattre les millions de poules pondeuses de ces élevages.

Le 28 juillet dernier, un élevage du Pas de Calais a été placé sous surveillance immédiatement après le signalement par l'éleveur de l'utilisation de ce produit par son fournisseur belge. Aucun de ses oeufs n'a été mis sur le marché.

L'ASSE prête un attaquant en Ligue 2 — Officiel
En manque de temps de jeu chez les Verts, il tentera de poursuivre sa progression avec le club pensionnaire de Ligue 2. Sous contrat avec les Stéphanois jusqu'en juin 2020, Nordin pourrait revenir une fois aguerri.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL