La Corée du Nord dénonce les nouvelles sanctions de l'ONU

Elisee Touchard
Août 8, 2017

De gauche à droite: la ministre sud-coréenne des Affaires étrangères Kang Kyung-wha, le ministre japonais des Affaires étrangères Taro Kono, le secrétaire phillipin aux Affaires étrangères Alan Peter Cayetano et le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi.

SEOUL, 07 août (Yonhap) - Les ministres des Affaires étrangères de la Corée du Sud, de la Chine, du Japon et des nations de l'Asie du Sud-Est se sont dit inquiets ce lundi des provocations de la Corée du Nord, qui menacent la paix et la stabilité de la région.

États généraux de l'alimentation : les agriculteurs à l'Élysée
Selon Bernard Lannes, président de la Coordination Rurale, Emmanuel Macron "n'a pas le choix, s'il laisse l'agriculture telle qu'elle est, il aura le feu dans les campagnes".

Samedi, le Conseil de sécurité de l'ONU a voté à l'unanimité de nouvelles sanctions contre Pyongyang pour punir les tests de missiles effectués en juillet par la Corée du Nord.

"Compte tenu de la situation actuelle dans laquelle le Sud collabore avec les États-Unis pour accentuer les pressions sur le Nord, de telles propositions manquent de sincérité", a-t-il déclaré.

Errani est suspendue deux mois pour dopage
Elle perd également le bénéfice de ses résultats obtenus entre le 16 février et le 7 juin. Les contrôles antidopage positifs sont rares dans le tennis .

Le président américain Donald Trump et son homologue sud-coréen Moon Jae-In, qui se sont entretenus par téléphone, ont estimé dimanche que Pyongyang constitue une menace "grandissante", alors que l'ONU vient de durcir ses sanctions contre la Corée du Nord pour qu'elle renonce à ses ambitions nucléaires.

Donald Trump et Moon Jae-In ont également promis d'appliquer "toute résolution pertinentes" contre la Corée du Nord et ont appelé la communauté internationale à en faire de même.

Mike Pence dément vouloir être candidat à la Maison-Blanche en 2020
L'animatrice Joy Behar a demandé à la députée si le vice-Président américain Mike Pence serait un meilleur leader que M.Trump. Ce dernier a par ailleurs répété à de multiples reprises qu'il comptait bien se présenter et être réélu en 2020.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL