Mike Pence dément vouloir être candidat à la Maison-Blanche en 2020

Elisee Touchard
Août 7, 2017

Dans un article publié le dimanche 6 août, le New York Times avait déclaré que Mike Pence multipliait déjà les rencontres avec de potentiels donateurs ainsi que les groupes conservateurs.

Dans un article, le New York Times indiquait que des élus du Parti républicain préparaient la formation d'une "campagne fantôme" pour 2020 sans Donald Trump.

Londres prêt à payer 40 milliards d'euros — Brexit
Actuellement, elles achoppent toujours sur les points jugés importants par Bruxelles. Sous-entendu: une grande partie du pays risque de mal digérer le chiffre .

Le New York Times a simplement répliqué avoir confiance en l'exactitude de l'article. Et il n'est pas le seul apparemment puisque le gouverneur de l'Ohio John Kasich, le sénateur de l'Arkansas Tom Cotton, ou encore l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley font pareil.

L'animatrice Joy Behar a demandé à la députée si le vice-Président américain Mike Pence serait un meilleur leader que M.Trump.

L'Américaine Tori Bowie en or sur 100 m — Mondiaux d'athlétisme
Alors que l'Africaine avait mené presque toute la course, l'Américaine a réussi un retour d'enfer pour l'emporter. Tori Bowie a surpris tout le monde sur la ligne droite, dimanche aux Mondiaux d'athlétisme de Londres .

Considéré à Washington comme le garant d'une certaine stabilité dans une administration chaotique, Mike Pence assure dans son communiqué vouloir "concentrer tous (ses) efforts à faire avancer l'agenda du président et à le voir réélu en 2020". Plutôt étrange, sept mois seulement après la prise de fonction de Donald Trump. "Suggérer le contraire est à la fois risible et absurde". Ces meetings auraient pour but de se préparer à la course pour la Maison-Blanche en 2020.

Ces allégations rapportées par un journal de renom interviennent au moment où des rumeurs et des doutes circulent sur l'avenir de la présidence Trump, embarrassé par les enquêtes sur les ingérences russes dans la présidentielle américaine.

Mercato / PSG : une mauvaise nouvelle pour Neymar
Le Paris Saint-Germain a officialisé jeudi soir l'arrivée de Neymar pour une durée de cinq ans et 222 millions d'euros. Neymar , en présence du président du club, Nasser Al-Khelaïfi, a répondu aux questions de la presse.

Cependant, Mike Pence lui-même a démenti cette information. Ce dernier a par ailleurs répété à de multiples reprises qu'il comptait bien se présenter et être réélu en 2020.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL