Le boxeur ukrainien Vladimir Klitschko raccroche les gants

Margot Aubert
Août 3, 2017

Avec son frère Vitali, il a dominé la catégorie reine des poids lourds durant une décennie: le boxeur ukrainien Vladimir Klitschko a annoncé son retrait des rings ce jeudi.

Le grand boxeur ukrainien, par la taille comme par le palmarès, a annoncé ce jeudi qu'il prenait sa retraite.

Manchester United se maque... avec Tinder
Ce ne serait pas le premier club a être partenaire avec Tinder puisque l'application est également le sponsor du Napoli . Le club mancunien devrait bénéficier d'une réforme du championnat anglais entrant en vigueur pour la saison à venir.

"Après mon dernier combat contre Anthony Joshua, des décisions se sont imposées". Le 29 avril dernier, Wladimir Klitschko tombait par KO sur décision de l'arbitre, à la 11e reprise de son combat contre le Britannique Anthony Joshua, un duel qui restera dans l'histoire du noble art comme l'un des plus intenses des années 2000. Je n'avais jamais imaginé mener un parcours sportif aussi long et réussi.

Les frères Vitali et Vladimir ne se seront jamais affrontés, tenant ainsi une promesse faite à leur mère.

Des leaders de l'opposition à Maduro arrêtés
A l'inverse, la Russie, Cuba, le Nicaragua, la Bolivie et le Salvador ont apporté leur soutien à M. Selon lui, le Venezuela s'est réveillé lundi " plus divisé et isolé du reste du monde ".

En plus de 20 ans de carrière, Wladimir Klitschko aura marqué la catégorie poids lourds avec un bilan de 64 victoires et 5 défaites en 69 combats mais aussi et surtout un titre de champion unifié dans la catégorie, obtenu et conservé entre 2006 et 2015 jusqu'à sa défaite face à un certain Tyson Fury. "Il y a des moments dans la vie où on a besoin, ou même envie, de changer de cap dans sa carrière et de se préparer au prochain épisode, c'est mon tour", a déclaré le boxeur dans une vidéo de remerciement à ses fans mise en ligne. Il souhaite à présent s'orienter vers des projets entrepreneuriaux et philanthropiques.

Bretagne: les gendarmes appelés pour une crêpe
Les deux femmes se montrent "très virulentes" et menacent de "briser la vitre du restaurant" . Si la crêpe manquait de sucre, l'intervention des gendarmes, elle, ne manquait pas de sel.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL