Isère: elle meurt un an après avoir ingéré une pile au lithium

Olivia Lacan
Juillet 28, 2017

C'est malheureusement ce qui est arrivé à la petite Faustine qui est décédée dans la nuit du 14 au 15 juillet dernier à Pont de Cheruy en Isère. Ce geste aura entraîné de très graves séquelles chez Faustine. Après son admission le 11 juillet 2016 pour détresse respiratoire, les médecins l'auraient soignée pour une bronchite, ils n'ont pas jugé bon d'effectuer une radio, des séances de kiné pour seules prescriptions.

Elle s'appelait Faustine et devait fêter ses trois ans la semaine prochaine. La radiographie montre clairement que la fillette a avalé un corps étranger: une pile au lithium.

Un week-end d'étoiles filantes: trois conseils pour les observer
Et à l'aide d'un télescope, les observateurs pourront distinguer les deux étoiles de ce couple, l'une jaune et l'autre bleue. Pour les curieux, l'association française d'astronomie recense tous les événements et les points d'observation en France .

Ce que les parents ne savent pas encore, c'est que l'enfant a avalé en fait une pile bouton au lithium qui va provoquer de graves dommages dans son organisme. Mais l'état de la petite fille empire, une nouvelle radio est demandée et la pile est finalement détectée.

Pendant un an, Faustine est passée à de multiples reprises sur la table d'opération, à chaque fois pour des interventions lourdes, dans le but de réparer les dégâts causés par le lithium, rapporte le Dauphiné Libéré. Les médecins parviennent à retirer la pile, mais le mal est fait. Une prothèse œsophagienne est posée sur l'enfant, qui subit aussi des complications post-opératoires.

Tourisme: délivrance de visas plus rapide et temps d'attente réduit aux aéroports
Ce dispositif de délivrance en 48 heures existe déjà depuis 2014 pour Singapour , l'Afrique du Sud , le Qatar , le Koweït , Bahreïn Oman et la Turquie .

Le 13 juillet 2017, Faustine a enfin pu revenir à la maison, ses parents ayant été formés à des machines permettant la poursuite des soins à domicile. En cause: une pile plate au lithium que la fillette avait avalée il y a un an, mais qui n'avait été découverte que quelques jours plus tard par le corps médical. "Elle s'est mise à cracher du sang". La justice devra décider car les parents ont choisi d'engager une procédure judiciaire afin de comprendre ce qui s'est passé, pourquoi leur enfant est décédée. Ils se demandent si les choses auraient été différentes, si l'objet avait été détecté dès leur premier passage aux urgences.

Des députés LREM rejettent un article de loi à l'Assemblée par inadvertance
Le président de la séance, Sacha Houlié , a procédé au vote et annoncé les résultats, sans cacher son étonnement. Il a ensuite recadré ses collègues de la majorité: " Il faut être attentif ".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL