"Plan migrants": Édouard Philippe promet 7.500 places d'hébergement pour les demandeurs d'asile

Elisee Touchard
Juillet 12, 2017

"Nous ne sommes pas non plus efficaces dans la réalisation des objectifs que nous nous sommes fixés, je pense par exemple au très faible taux de reconduite à la frontière effective pour ceux qui ont fait l'objet d'une mesure les invitant à repartir dans leur pays d'origine", a déclaré Édouard Philippe.

"Aujourd'hui, les conditions d'accueil des demandeurs d'asile ne sont pas à la hauteur de ce que nous devons être". Le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé, ce mercredi, le plan d'action pour les migrants du gouvernement pour "garantir le droit d'asile" et "mieux maîtriser les flux migratoires".

Le plan prévoit la création de 7500 places d'hébergement (dont 4000 dès 2018 et 3 500 l'année suivante) pour les demandeurs d'asile et 5000 places pour les réfugiés d'ici 2019.

Ce qu'il faut retenir du bureau politique des Républicains ce mardi
Deux barons considérés comme plus modérés, Xavier Bertrand et Valérie Pécresse, ont décliné de se présenter. Sur quelle base nous la ferions? Le parti devra donc renouveler sa composition de toute urgence...

Parallèlement, le chef de gouvernement a confirmé son intention de vouloir raccourcir les délais de traitement des demandes d'asile, qu'il souhaite voir passer de 14 à 6 mois.

Cela suppose de compresser les délais d'enregistrement, de convocation, etc., mais aussi "réformer les plates-formes de premier accueil et les guichets " en préfecture où commence la procédure, a indiqué le premier ministre.

Un délégué interministériel, placé sous la houlette du ministre de l'intérieur, sera nommé, a précisé Édouard Philippe, sans toutefois donner de date. Un projet de loi dans ce sens sera présenté en septembre 2017, pour réduire, notamment, le délai actuel de sept à quatre semaines.

François de Rugy exprime sa lassitude en pleine séance à l'Assemblée nationale
Depuis le perchoir, le président de l'Assemblée soupire et chuchote, la mine consternée: " Putain, il est chiant lui ". François de Rugy ne se démonte pas et remercie même l'élu de lui offrir l'opportunité de s'expliquer.

Par ailleurs, la politique d'intégration va être " refondée pour garantir l'égalité des chances des réfugiés ".

Le Premier ministre a ainsi fait la promesse que les migrants déboutés de leur demande d'asile feront "systématiquement l'objet d'une mesure d'éloignement" dès le rejet de leur demande.

"Nous devons faire en sorte que les migrants économiques comprennent qu'il ne sera pas possible d'accueillir la totalité des migrants dans notre pays", a-t-il ajouté.

Per Mertesacker: 'Alexis Sanchez to stay at Arsenal'
Selling him to a league rival right now would help a competitor while hurting his own side. 'Our resolution is clear. The Toffees meanwhile Everton have signed six new faces including United's Wayne Rooney. "That's part of the job".

En 2016, " moins de 25.000 personnes ont quitté le territoire " sur 31.000 obligations prononcées.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL