Les publicités débarquent entre les converserions — Facebook Messenger

Felicite Anouilh
Juillet 12, 2017

Quand Facebook n'arrive plus à trouver de places pour loger ses annonceurs, il faut bien trouver une solution. "Grâce à l'optimisation des placements sur Facebook, Instagram, l'Audience Network et désormais Messenger, nous avons pu poursuivre l'optimisation de nos dépenses publicitaires et continuer à générer des résultats commerciaux", se targue Michiel Tops, directeur général du marketing et des communications australien David Jones. Et à cause de cette saturation, la croissance de l'entreprise, en termes de revenus, pourrait ralentir.

La firme américaine Facebook, dirigée par Mark Zuckerberg, a annoncé que son application de messagerie instantanée Messenger recevra prochainement une mise à jour incluant de la publicité pour permettre d'augmenter les revenus publicitaires de l'entreprise.

McGregor: Des prix coup de poing pour le combat Mayweather
Ils vont se retrouver à trois reprises, mercredi à Toronto (Canada), jeudi à New York et vendredi à Londres, pour faire la promotion de leur duel très attendu.

En réalité, le numéro un des réseaux sociaux a déjà débuté ses tests dans quelques pays.

Facebook a annoncé que les publicités débarqueraient sur Facebook Messenger au niveau mondial d'ici la fin de l'année.

Charlize Theron keen for Mad Max: Fury Road prequel
Theron, 41, praised on-screen hard-women Sigourney Weaver and Linda Hamilton, who led the way in the Alien and Terminator films. That's so f**king caveman-like. "There were three scripts", she tells Variety .

Plus concrètement, Facebook incite les annonceurs à créer des publicités pour les pages d'accueil de l'application mobile de messagerie privée Messenger. En clair, les utilisateurs verront des publicités s'immiscer entre leurs conversations.

Actuellement, les annonceurs ne peuvent atteindre que les utilisateurs de Messenger qui sont déjà en conversation avec eux.

Le Qatar et les États-Unis signent un accord — Lutte antiterroriste
Les quatre pays arabes ont rompu en juin leurs relations diplomatiques avec Doha, accusant l'émirat de soutenir des groupes islamistes radicaux et de ne pas prendre assez de distance avec l'Iran, rival de l'Arabie saoudite.

La bonne nouvelle, c'est que dans tous les cas, Facebook ne lira pas les contenus des messages des utilisateurs pour faire les ciblages. Un bon moyen pour accroître toujours plus le rendement du réseau social.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL