Sixième extinction : il ne reste que "deux ou trois décennies pour agir"

Felicite Anouilh
Juillet 11, 2017

"Le monde fait face à un " anéantissement biologique ", une " sixième extinction " massive de sa faune. Dans une étude publiée lundi dans les Proceedings of the National Academy of Sciences, des chercheurs américains et mexicains concluent que les espèces de vertébrés reculent de manière massive sur Terre, à la fois en nombre d'animaux et en étendue.

Theo Hernandez (Real Madrid) : "Le meilleur club au monde"
Je veux dire que je suis très content d'être ici, dans le meilleur club du monde . Je suis venu pour apprendre au côté des meilleurs et gagner de nombreux titres.

Afin de limiter les extinctions, Gerardo Ceballos et Paul Ehrlich appellent à réduire la croissance de la population humaine et de sa consommation, à utiliser des technologies moins consommatrices, à freiner le commerce des espèces en voie de disparition et aider les pays en développement à maintenir leurs habitats naturels et leur biodiversité. Pour ce faire, ils ont menés une étude sur la moitié des espèces de vertébrés connus et ont examinés l'évolution de 27'600 espèces de mammifères, reptiles, oiseaux et amphibiens terrestres, répartis sur cinq continents. En quarante ans, plus de 50% des animaux auraient ainsi déjà disparu. Une étude qui permet de comprendre qu'aujourd'hui, près de 30 % de ces espèces en déclin sont considérées comme communes, c'est à dire qu'elles sont encore classées en tant que "faible préoccupation" et non pas "en danger" par l'Union internationale pour la conservation de la nature. En se concentrant sur 177 espèces de mammifères, les scientifiques ont constatés que plus de 40% ont perdu 80% de leur aire de répartition historique entre 1990 et 2015. La surexploitation des espèces, la pollution, les espèces invasives, les maladies ainsi que le changement climatique jouent également un rôle important.

Pèlerinage : le 10 aout, le premier vol vers les lieux saints
Le principal facteur est la baisse de la valeur du dinar qui a eu un impact direct sur le coût du pélerinage . Mais d'un autre côté, Ahmed Adhoum a fait savoir que le prix du pèlerinage est subventionné.

Comme le souligne l'étude, le déclin de la population d'animaux auraient de graves conséquences sur le fonctionnement de l'écosystème ainsi que le maintien de la civilisation. Théoriquement oui selon ces chercheurs, qui reconnaissent toutefois que l'être humain pourrait manquer de temps et de lucidité pour renverser la vapeur: "La fenêtre d'action efficace est très courte, probablement deux ou trois décennies au plus".

G20: "tir de sommation" d'un policier en marge des manifestations
Des manifestants se sont regroupés après la clôture du sommet dans le quartier de Schanzen, bastion local de la gauche radicale. Selon BFM TV , 196 policiers ont été blessés et 70 personnes ont été interpellées, dont 15 placées en garde à vue.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL