Valproate : de nouvelles mesures pour éviter les risques pendant la grossesse

Olivia Lacan
Juillet 6, 2017

Un risque que pourrait également courir les femmes enceintes bipolaires, qui suivent également un traitement à base de valproate. Mais plus de femmes sont traitées par le valproate dans le trouble bipolaire que dans l'épilepsie et "d'autres options thérapeutiques, médicamenteuses ou non, sont disponibles dans la prise en charge des troubles bipolaires", détaille l'ANSM. Ils sont désormais interdits aux femmes enceintes souffrant de troubles bipolaires pour éviter tout risque de malformations et troubles du développement de leur enfant, a annoncé jeudi 6 juillet l'Agence française du médicament (ANSM). La Dépakine (laboratoire Sanofi Aventis) et ses dérivés ont ainsi provoqué depuis 1967 des malformations congénitales graves chez 2150 à 4100 enfants, selon une évaluation de l'ANSM et de l'Assurance maladie publiée fin avril.

Cette action de groupe s'ajoute à l'enquête pénale de deux juges d'instruction, à des procédures civiles individuelles et aux futures demandes d'indemnisation devant l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam). C'est à présent au tour des patientes traitées pour des troubles bipolaires.

Vanessa Burggraf quitte "On n'est pas couché" pour France 24
Sur ce point, Vanessa Burggraf se veut précise: "il faut remettre les choses dans leur contexte". "Ça m'a blessé. Et l'ancien sniper de Laurent Ruquier , Eric Naulleau, s'est entièrement prêté au jeu .

Les médicaments à base de valproate utilisés en psychiatrie, tels le Dépakote et la Dépamide produits par Sanofi, ne sont pas sans danger. "Dans le cas des troubles bipolaires, il y a toujours une alternative de traitement au valproate pendant la grossesse, alors que dans l'épilepsie, il y a des cas où l'on ne peut pas s'en passer", justifie le Dr Dominique Martin, directeur général de l'ANSM. Ensuite, le médecin devra s'assurer que la patiente dispose d'une "contraception efficace".

Chez ces femmes, Dépakote et Dépamide ne pourront de toute façon être prescrits qu'en dernier recours, en cas d'inefficacité des autres traitements ou d'intolérance de la part des patientes.

Haftar proclame la libération totale de Benghazi du terrorisme — Libye
Cette annonce, effectuée mercredi 5 juillet 2017 au soir dans un discours télévisé, arrive après trois ans d'âpres combats menés par l'Armée nationale libyenne auto-proclamée.

L'Ansm vient donc de prendre des mesures de précaution pour les femmes bipolaires qui s'avèrent plus nombreuses que les épileptiques à prendre du valproate.

Le CA s'impose au Nigeria et pose un pied en quarts — CAFCC
En dépit de la crise que connait le club actuellement et les nombreuses absences, le Club Africain a réussi à arracher trois points précieux.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL