"Tu te rappelles de la matraque ?": Théo raconte les moqueries des policiers

Tristan Gaume
Juin 28, 2017

L'affaire avait alors été largement médiatisée et trois d'entre eux l'avaient été pour violences volontaires en réunion, un quatrième pour viol.

Egalement invité sur RTL, Théo a évoqué son état d'esprit actuel: "Si je vous dis que ça va, ça serait vous mentir". Opéré en urgence pour une déchirure anale de 10 centimètres et une perforation du côlon, il porte une poche, "peut-être à vie". A ce jour, nul ne sait s'il pourra s'en séparer un jour selon la chaîne d'infos. Je guéris, mais en agissant. Près de cinq mois après cette agression, le jeune homme raconte qu'il va "de mieux en mieux" et qu'il fait "le maximum pour rester debout". "Je dois rester debout", répète-t-il comme un mantra. Une interpellation durant laquelle un policier lui aurait enfoncé une matraque dans l'anus.

Ben Arfa trop cher pour Rivère — Nice
Le coût de l'opération étant jugée trop onéreux par le président des Aiglons. "Il faut se méfier de ce que l'on peut lire". Du coup, les supporters niçois ne scanderont pas le nom de leur ancien chouchou à l'Allianz Riviera la saison prochaine.

Comme "anesthésié" au moment où il subissait les coups, Théo ne décolère pas depuis les faits: "J'ai subi une torture". Les quatre [policiers] ont été complices car aucun n'a dit à son collègue " tu vas trop loin".

5 mois après son interpellation polémique par des policiers, le jeune Théo, qui vit désormais avec une poche, déplore le comportement de certains policiers qu'il croise au quotidien.

Murielle Bolle, aux témoignages changeants, est interpellée à son domicile — Affaire Grégory
Selon son récit, Bernard Laroche a déposé l'enfant de 4 ans dans un village tout proche, avant de revenir seul . Bernard Laroche, le cousin du père de Grégory, avait quant à lui été remis en liberté en février 1985.

" Aux quatre policiers qui m'ont fait ça, oui je leur en veux et aussi aux policiers de mon quartier qui se moquent de moi qui me provoquent avec leur matraque". Hier encore, j'étais en bas de chez moi, les policiers sont passés en voiture et il y en a un qui dit " salut Théo, tu te rappelles de la matraque? " Il rigole et il s'en va. Ils le font souvent". Sa reconstruction, c'est aux côtés de son frère qu'il l'imagine: tous les deux comptent bien mettre en place un projet "en lien avec le football" à destination des jeunes gens du quartier.

Deux "grenades" tirées d'un hélicoptère contre la Cour suprême — Venezuela
Perez en appelle au peuple vénézuelien pour combattre la tyrannie, il demande aussi au président Maduro de démissionner. Dans un allocution télévisée, il a ajouté que l'hélicoptère avait également survolé le ministère de l'Intérieur.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL