Société. Bientôt la PMA pour toutes ?

Dominique Dufresne
Juin 28, 2017

Ce mardi, le Comité Consultatif National d'Éthique s'est prononcé en faveur de la Procréation Médicalement Assistée pour les couples de femmes et les femmes célibataires. Un avis qui "permet d'envisager une évolution de la législation". Avec ce nouvel avis, la loi pourrait maintenant changer. Il avait alors indiqué attendre l'avis du CCNE pour construire un large consensus.

La PMA, qui désigne l'ensemble des techniques médicales destinées à aider les couples infertiles à avoir un enfant, telles que la fécondation in vitro ou le don de sperme, est aujourd'hui interdite en France aux mères célibataires et aux couples de femmes.

Une argumentation que l'avis contredit quelques lignes plus loin: "L'élargissement de la possibilité du recours de l'AMP aux couples de femmes, et possiblement aux femmes seules, ne dissipe pas toutes les interrogations sur les conséquences éventuelles pour l'enfant de ces nouvelles configurations familiales".

Murielle Bolle, aux témoignages changeants, est interpellée à son domicile — Affaire Grégory
Selon son récit, Bernard Laroche a déposé l'enfant de 4 ans dans un village tout proche, avant de revenir seul . Bernard Laroche, le cousin du père de Grégory, avait quant à lui été remis en liberté en février 1985.

Le CCNE a également émis un avis sur l'autoconservation des ovocytes et la gestation pour autrui.

Ce 27 juin, le Comité national d'éthique (CCNE) rend son Avis sur l'Assistance médicale à la procréation (AMP) pour des raisons sociétales.

Cet avis n'a cependant pas de valeur juridique ou institutionnelle.

La Nasa calme les Anonymous — Vie extraterrestre
La vidéo , qui a été uploadée par quelqu'un qui se fait appelait " Anonyme Global ", est filmée de la même façon que les vidéos du collectif Anonymous .

Reste à savoir si cette recommandation sera appliquée par Emmanuel Macron.

La semaine dernière, l'Académie de médecine a en effet recommandé de permettre aux femmes qui le souhaitent de conserver leurs ovocytes pour pallier les éventuels problèmes de fertilité qu'elles pourraient rencontrer après 35 ans.

Le CCNE mettrait toutefois des conditions à cette ouverture, et suggère que les conditions d'accès et de faisabilité se fassent en fonction de la situation des demandeuses, en couple ou célibataires.

Une mère d'élève tente de s'immoler au rectorat de Nice
Ce refus, décidé par le conseil de classe de son établissement d'origine, a été confirmé par la commission d'appel. Nos confrères précisent qu'un agent du rectorat a pu lui prendre son briquet, avant qu'elle ne l'utilise.

Les associations féministes et de défense des droits des homosexuels réclament de longue date la légalisation de ces pratiques en France, à laquelle Emmanuel Macron s'est déclaré favorable pendant la campagne électorale. "L'Inter-LGBT tient à rappeler que l'ouverture de la PMA est une question d'autonomie des femmes et de choix personnels, au même titre que la contraception, la stérilisation ou l'avortement". La Manif pour tous, mouvement qui était en première ligne contre l'ouverture du mariage aux personnes du même sexe, a affirmé, par la voix de sa présidente Ludovine de La Rochère, que rouvrir le dossier de la PMA constituerait " une erreur majeure " du président de la République, agitant la menace d'une division de la société sur le sujet: " Emmanuel Macron s'est engagé à de multiples reprises à rassembler les Français. La première concerne une possible distinction entre les couples de femmes et les femmes seules.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL