Scandale de l'amiante : une vingtaine de dossiers bientôt abandonnés ?

Dominique Dufresne
Juin 28, 2017

Une décision qui ouvre la voie à toute une série de non-lieux dans les instructions menées sur ce drame sanitaire depuis 20 ans. "C'est presque un permis de tuer" lance l'avocate reprenant la déclaration de François Desriaux, l'un des porte-parole de l'Andeva (Association nationale de défense des victimes de l'amiante).

Palais-Bourbon Une guerre des droites fatale à Eric Ciotti
Leur candidat Eric Woerth devra affronter au moins trois prétendants, notamment le "constructif" Charles de Courson (UDI). Coprésident du nouveau groupe des "constructifs", Franck Riester a, lui, défendu la candidature de M.

Mais pour l'Andeva et la Fnath, le parquet "prétend s'appuyer sur un rapport d'expertise rendu le 22 février 2017 auquel les magistrats font dire le contraire de ce qu'il dit". Le parquet et les magistrats instructeurs appuient leur analyse sur une expertise judiciaire diligentée en 2016 afin d'établir les liens entre la fibre cancérogène, interdite en France depuis 1997, et certaines maladies. "Selon les experts, dès que l'on a été exposé, on a été contaminé". Le parquet de Paris estime qu'il est impossible de connaître la date exacte de contamination des personnes en contact avec l'amiante. En cause: les dates de contamination. Autrement dit, qu'il serait difficile de réunir les éléments permettant de traduire d'éventuels responsables devant les tribunaux. Les non-lieux qui pourraient être prononcés concernent une vingtaine de dossiers actuellement instruits au pôle de santé publique de Paris: celui de la société Eternit, premier producteur français d'amiante-ciment jusqu'à l'interdiction de la fibre, de l'usine de Condé-sur-Noireau dans le Calvados, de l'entreprise Everite implantée par Saint-Gobain, des anciens chantiers navals de la Normed à Dunkerque ou encore du campus de Jussieu. Il a annoncé que l'Andeva ferait "immédiatement appel lorsque les ordonnances de non-lieu seront prononcées".

Cinq tours de Londres "évacuées immédiatement" pour des risques d'incendie
L'incendie de la tour située dans le quartier de Kensington, à l'ouest de Londres , a fait au moins 79 morts le 14 juin. Du fait de l'absence d'annonce préalable, 83 d'entre eux ont refusé de quitter leur appartement.

Selon les autorités sanitaires, l'amiante pourrait provoquer jusqu'à 100 000 décès d'ici à 2025. Après plus de vingt ans de procédure judiciaire, le parquet de Paris a requis le 13 juin dernier l'arrêt des investigations.

Première sortie en mer du porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth
Toutefois, il ne doit pas entrer en service avant 2020, et le Royaume-Uni est privé de porte-avions depuis 2010. Le HMS Queen Elizabeth vient juste de quitter son port d'attache pour une série d'essais en mer.

Un nouveau coup dur pour les victimes après que la Cour de cassation a remis en cause en 2015 la responsabilité des décideurs publics dans la majorité des dossiers. L'affaire avait éclaté sur le plan pénal, à la suite d'une plainte pour homicides involontaires et blessures involontaires déposées en 1996 par d'anciens salariés d'Eternit, un groupe qui a fabriqué des années, des produits recelant de l'amiante.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL