Palais-Bourbon Une guerre des droites fatale à Eric Ciotti

Dominique Dufresne
Juin 28, 2017

Christian Jacob, président du groupe LR à l'Assemblée, a estimé que "jamais dans l'histoire les droits de l'opposition n'ont été piétinés de cette façon". Il a accusé ses anciens collègues LR de "mentir" et "tromper".

Le bureau, plus haute autorité collégiale de l'Assemblée, est composé de 22 membres: le président, les six vice-présidents, les trois questeurs et les douze secrétaires, comme le rappelle le site de l'Assemblée.

Tous les cinq ans, l'attribution de ces postes, en fonction du poids de chaque groupe politique, se fait généralement tranquillement après une réunion des présidents de groupe.

Cinq tours de Londres "évacuées immédiatement" pour des risques d'incendie
L'incendie de la tour située dans le quartier de Kensington, à l'ouest de Londres , a fait au moins 79 morts le 14 juin. Du fait de l'absence d'annonce préalable, 83 d'entre eux ont refusé de quitter leur appartement.

Mais il n'en a rien été mercredi à l'ouverture de la séance, avec François de Rugy (LREM) au perchoir, alors que sept groupes - un record sous la Ve République - ont pu être constitués mardi soir.

Pour "un peu de renouveau", Jean-Luc Mélenchon, chef de file des députés LFI, a de son côté revendiqué une vice-présidence pour chacun des sept groupes, qui serait selon lui "un symbole éclatant" puisque chaque vice-président est amené à diriger les séances.

"J'appelle notre Assemblée à ce que les droits de l'opposition soient respectés", avait exhorté Christian Jacob, patron du "plus grand groupe d'opposition" avec 100 élus.

Première sortie en mer du porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth
Toutefois, il ne doit pas entrer en service avant 2020, et le Royaume-Uni est privé de porte-avions depuis 2010. Le HMS Queen Elizabeth vient juste de quitter son port d'attache pour une série d'essais en mer.

Par tradition depuis 1973, les deux premiers postes de questeurs, chargés des services financiers et administratifs à l'Assemblée, sont réservés au groupe majoritaire et le troisième revient au groupe de l'opposition le plus important, en l'occurrence celui des Républicains.

Coprésident du nouveau groupe des "constructifs", Franck Riester a, lui, défendu la candidature de M. Solère comme un moyen d'ouvrir la questure, "endroit majeur de rencontres, d'échanges" à "tous les groupes de l'opposition, les groupes minoritaires", suscitant des grondements sur certains bancs. Les "constructifs", qui entendent accompagner les "bonnes" réformes d'Emmanuel Macron, comptent 35 membres.

"C'est pas une guerre des droites", a assuré devant la presse Sébastien Huygue, un LR "historique", dont le camp déjà fracturé est menacé d'un éclatement dans le sillage de l'échec de François Fillon à la présidentielle. "Ils n'ont pas réussi à rentrer au gouvernement, donc ils essaient de faire le coup de force à l'Assemblée avec la majorité", selon lui. Ce strapontin qui semblait promis à Éric Ciotti - candidat désigné par son parti - est finalement revenu à Thierry Solère, plébiscité par 306 députés lors du scrutin contre 106 seulement à son adversaire, récemment réélu député des Alpes-Maritimes. Éric Ciotti lui-même s'est indigné de la chose, dénonçant un "déni de démocratie" et "une forme de forfaiture". Leur candidat Eric Woerth devra affronter au moins trois prétendants, notamment le "constructif" Charles de Courson (UDI).

Assemblée: Philippe Folliot candidat au perchoir
Il siège depuis avec le groupe LREM et est donc le quatrième candidat au perchoir au sein du groupe présidé part Richard Ferrand . Si une femme l'emportait ce mardi après-midi, l'Assemblée nationale aurait une présidente pour la première fois de son histoire.

Chef de file des députés "Nouvelle Gauche" (ex-PS, 31 députés), Olivier Faure a, lui, réclamé un "ajustement" dans les bureaux des commissions afin que "l'intégralité des groupes puissent être présents".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL