Pénicaud assure qu'elle n'a pas essayé d'étouffer l'affaire — Business France

Elisee Touchard
Juin 28, 2017

La deuxième est plus embarrassante et relève de son passé: "Libération" révèle en effet ce même mercredi de nombreux dysfonctionnements chez Business France dans l'organisation de la soirée pour les start-up françaises à Las Vegas en présence d'Emmanuel Macron en janvier 2016.

Par ailleurs, le quotidien assure que Muriel Pénicaud, actuelle la ministre du travail et directrice générale de Business France au moment des faits, a "validé" certaines des dépenses concernant l'organisation de la soirée ce qui pourrait constituer "un contournement des règles" de l'agence publique chargée de faire la promotion de la France auprès des investisseurs étrangers.

Article retiré, démissions: mauvaise passe pour CNN
La nouvelle portait sur une rencontre qui aurait eu lieu, avant l'inauguration présidentielle, entre un proche de M. L'article a été dépublié le lendemain, et à la place, CNN a adressé un message d'excuses à Anthony Scaramucci.

Des éléments d'un audit réalisé par le cabinet d'audit EY (ex-Ernst & Young), que Libération s'est procuré, "ne laissent aucun doute sur l'implication du cabinet du ministre de l'Economie" de l'époque, estime le quotidien.

"Il y a eu une erreur de procédure, a admis Muriel Pénicaud". "Nous comprenons que la définition exacte des besoins a pu être en partie déterminée par des personnes extérieures à Business France, en particulier le cabinet du ministre de l'Economie", pointe notamment le rapport, cité par Libération. "C'est une blague?", a réagi Muriel Pénicaud mercredi sur RTL.

Le journaliste de "Millénium", l'acteur Michael Nyqvist est mort
Il avait 56 ans. [S] a bonne humeur et [s] a passion étaient contagieuses pour ceux qui le connaissaient et l'aimaient. Il est également annoncé au casting de Radegund , film de Terrence Malick prévu pour 2018.

Lorsque l'affaire a éclaté, Emmanuel Macron a écarté la responsabilité de son entourage, affirmant que son "ministère a [vait] toujours respecté les règles des appels d'offres et des marchés publics". La réponse de la ministre: "C'est moi qui ai alerté le conseil d'administration, c'est moi qui ai déclenché l'audit". Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner s'est dit "pas inquiet" des conséquences de cette affaire pour Muriel Pénicaud.

Le ministre s'est également défendu, expliquant le 25 juin ne pas avoir envisagé de démissionner. Il y a eu ensuite une inspection générale qui a confirmé que, effectivement, il y avait eu erreur et d'autre part que j'avais pris les bonnes mesures.

Les "mélenchonistes" refusent de porter la cravate dans l'hémicycle
Le député et journaliste François Ruffin a même fait tomber la veste lors du vote pour le président de l'Assemblée nationale . Dès 1985, Jack Lang alors ministre de la culture, s'était lui présenté dans l'hémicycle avec un col Mao et sans cravate.

Selon Le Canard enchaîné, le coût de la soirée organisée lors de la grand-messe mondiale de l'innovation technologique aurait atteint 381 759 euros, dont 100 000 euros pour les seuls frais d'hôtel. Mais une enquête préliminaire a été ouverte à ce sujet pour favoritisme, complicité et recel de favoritisme.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL