Le logiciel de rançon NotPetya a touché des milliers d'ordinateurs — Cyberattaque

Elisee Touchard
Juin 28, 2017

"Nous sommes restés toute la nuit à l'arrêt", nous informait-on tôt ce matin via le bouton orange Alertez-nous.

Une vague massive de cyberattaques a frappé simultanément des entreprises et structures gouvernementales en Ukraine et Russie, avant de se répandre dans d'autres pays. Le virus a utilisé une faille de Windows, pour laquelle Microsoft avait déjà diffusé un correctif. La Russie aussi a été touchée: le géant pétrolier Rosneft a été visé.

Le laboratoire pharmaceutique Merck est devenu la première victime connue aux Etats-Unis, son système informatique ayant été "compromis".

Au total plus de 2000 utilisateurs ont été concernés dans le monde, essentiellement en Ukraine et en Russie, selon Kaspersky Labs. Kaspersky a de son côté affirmé qu'il s'agissait "d'un nouveau ransomware, qui n'a jamais été vu jusqu'ici".

En Ukraine, des banques, des entreprises, des sociétés d'Etat et jusqu'au réseau informatique du gouvernement ont été affectés par des intrusions informatiques.

Le 12 mai, "Wannacry" avait affecté des centaines de milliers d'ordinateurs dans le monde, paralysant notamment les services de santé britanniques et des usines du constructeur automobile français Renault.

Deux "grenades" tirées d'un hélicoptère contre la Cour suprême — Venezuela
Perez en appelle au peuple vénézuelien pour combattre la tyrannie, il demande aussi au président Maduro de démissionner. Dans un allocution télévisée, il a ajouté que l'hélicoptère avait également survolé le ministère de l'Intérieur.

En Europe, plusieurs multinationales se sont dites affectées, notamment le transporteur maritime danois Maersk, qui opère notamment à partir du port de Zeebruges, et l'entreprise pharma MSD active en Belgique ont également été touchés.

En Ukraine, le Premier ministre, Volodymyr Groïsman, a évoqué une attaque "sans précédent".

À la suite de ces attaques, " les banques éprouvent des difficultés à prendre en charge leurs clients et faire des opérations bancaires ", ajoute la NBU.

Sur le site de la centrale de Tchernobyl, où s'était produite en avril 1986 la pire catastrophe nucléaire civile de l'histoire, la mesure du niveau de radiation devait être effectuée par des techniciens au lieu d'être suivie informatiquement.

A cause de cette attaque, les passagers du métro de Kiev ne pouvaient pas payer par carte bancaire, les panneaux d'affichage de l'aéroport de Kiev ne fonctionnaient plus et des banques ukrainiennes devaient mettre en pause certains des services proposés à leurs clients.

Le chef du Conseil de sécurité ukrainien, Oleksandre Tourtchinov, a désigné, sans surprise, Moscou comme responsable de cette attaque.

Facebook va diffuser en direct des matchs de la Ligue des champions
Facebook ne sera que vecteur de diffusion des matches, dont les images seront produites par Fox Sports . Un nouveau partenariat sportif de taille pour le réseau social de Mark Zuckerberg.

La Russie a pourtant été directement frappée.

Rosneft, un des plus gros producteurs de pétrole au monde, a indiqué que sa production n'avait pas été interrompue grâce à un serveur de secours. Le sidérurgiste Evraz a également indiqué avoir été touché.

En France, les sites officiels du groupe de matériaux de construction Saint-Gobain n'étaient pas accessibles, un porte-parole indiquant que les systèmes informatiques avaient été "isolés" par mesure de sécurité.

Admeira, la régie publicitaire mise en place par la SSR, Swisscom et Ringier, qui a indiqué mardi sur twitter avoir été affectée par le virus, fait partie des entreprises concernées, précise MELANI dans un courriel à l'ats. L'attaque semble avoir d'abord ciblé l'Ukraine, selon des spécialistes en cybersécurité.

En France, où la police a appelé à la vigilance face à la " nouvelle version de Petya optimisée par Wannacry ", nom du rançongiciel utilisé lors de l'attaque de mai, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour faire la lumière sur cette vaste cyberattaque.

"L'attaque que le monde connaît en ce moment est une attaque industrialisée et automatisée qui est fondée sur une analyse très très intelligente des réseaux pour détecter les faiblesses existantes", a jugé mardi le secrétaire d'Etat français au Numérique Mounir Mahjoubi au cours d'un déplacement à New York.

Déficits et réforme du travail: pour Macron, le plus difficile commence
Cette réforme va bien plus loin que la loi Travail réalisée pendant le quinquennat Hollande. La CGT de son côté a appelé à une journée de grève le 12 septembre.

En Allemagne, selon la chaîne de télé régionale NDR, " plus rien ne fonctionne au siège " de Beiersdorf, le fabricant de la crème Nivea, et de nombreux salariés ont dû rentrer chez eux.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL