Trois candidats LREM pour la présidence de l'Assemblée

Tristan Gaume
Juin 27, 2017

Elle dit vouloir travailler sur "la réconciliation de l'Assemblée avec ses concitoyens". Une opportunité qui pourrait lui permettre d'accéder au "perchoir". "Cette politique-là, je n'en veux plus!"

A l'Assemblée, elle siégeait avant sa réélection à la commission des affaires culturelles et de l'éducation, ainsi qu'à celle des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire. "Dans cette Assemblée féminisée, je pense que ce serait bien symboliquement qu'une femme soit pour la première fois à sa tête", a déclaré à l'AFP Brigitte Bourguignon, ajoutant que: "Mon nom a circulé, je n'étais pas demandeuse, mais je pense que ma candidature a du sens, car je viens d'un département où quatre députés FN ont été élus [.] Je voudrais travailler sur la vulgarisation de nos travaux qui sont incompréhensibles pour nos concitoyens". Après la nomination d'un homme de droite à Matignon, plusieurs responsables REM militent pour qu'une femme de gauche soit nommée au "perchoir" dans un souci d'équilibre.

Le quatrième personnage de l'État sera-t-il une femme?

"C'est quand même un effet, pas seulement de la loi de la parité mais de la volonté d'Emmanuel Macron, d'En Marche, du MoDem, de faire en sorte qu'on ne mette pas les femmes que dans des circonscriptions ingagnables", assure Marc Fesneau, le président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale.

Un banquier se venge d'une cliente jugée raciste
Placé sous contrôle judiciaire vendredi 23 juin, le banquier sera jugé à la fin du mois d'août pour abus de confiance. Interrogé sur ses motifs, le banquier explique avoir craqué sous les "cadences infernales" de son employeur.

François de Rugy, un ex-écologiste de 44 ans réélu sous le drapeau LREM, a lui aussi confirmé sa candidature.

Celui qui n'a pas caché son ambition d'atteindre le perchoir de l'Assemblée nationale mise sur son expérience d'ancien vice-président de l'institution.

Le président devrait être élu dès le premier tour de ce scrutin secret.

A 43 ans, François de Rugy qui entame son troisième et "dernier mandat de député" prône une Assemblée nationale "plus démocratique, plus efficace et plus moderne", dans un message diffusé ce lundi, à la veille du choix des parlementaires, sur Facebook.

Le Portugal vient à bout du pays hôte — Coupe des Confédérations
Bien lancé vers le but d'Ochoa, Cristiano Ronaldo perdait quelques précieuses secondes en tant ses passements de jambes. Je fais la sourde oreille face à ces sujets.

"Pour la première fois depuis le début de la Ve République, la représentation nationale n'est le fruit des choix que d'une minorité des Français".

"Il est indispensable de renforcer sa légitimité démocratique", selon lui. Ainsi, l'Assemblée ne doit "plus être un lieu de provocations et d'anathèmes, un théâtre d'excès et de caricatures". " Le Président ne se désintéresse pas de cette question, songe le député de Loire-Atlantique François de Rugy, même si ce sont les députés qui choisiront".

M.de Rugy plaide aussi pour aller "à la rencontre des citoyens, au travers de conférences parlementaires de territoires". Affirmant refuser le "sectarisme", il veut que "s'instaure, entre majorité et opposition, une atmosphère de travail constructive".

58 personnes présumées mortes — Incendie à Londres
Elle est vivement critiquée pour ne pas avoir rencontré les habitants du quartier lors de sa visite à la tour Grenfell la veille. Dans un bilan provisoire, le nombre de personnes mortes dans l'incendie s'élevait à 17.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL