Un véhicule fauche des piétons près d'une mosquée de Londres — Royaume-Uni

Dominique Dufresne
Juin 20, 2017

"J'étais encore dans sa cuisine hier, je chantais avec ses enfants", a indiqué à l'agence Press Association Khadijeh Sherizi, qui habite la maison voisine".

Le jeune homme est le neveu de Darren Osborne, identifié par les médias britanniques comme l'auteur de l'attaque et père de quatre enfants.

La foule était en train de quitter la mosquée peu après minuit en ce mois de ramadan où beaucoup de fidèles se retrouvent pour prier le soir, après la rupture du jeûne, quand la camionnette blanche a foncé sur un groupe de personnes en train de secourir un autre qui s'était évanoui.

"Nous sommes bouleversés pour les familles (des victimes, ndlr). Nous sommes de tout cœur avec les personnes qui ont été blessées", a ajouté Ellis Osborne.

Sur la chaîne de télévision ITV, la mère du suspect a décrit son fils comme une "personne compliquée". "Je ne vais pas le défendre, mais c'est mon fils, et c'est pour moi un choc terrible", a-t-elle affirmé sur la chaine de télévision ITV.

Mercato : Belotti pour rassurer Verratti ?
Et le PSG envisagerait de le recruter pour convaincre Marco Verratti de rester. Et à en croire la Gazzetta dello Sport , l'intérêt serait cette fois partagé.

Dans la soirée, la police menait une perquisition dans une propriété du quartier de Pentwyn, au nord de Cardiff (Pays de Galles), a constaté un photographe de l'AFP, qui a obtenu confirmation auprès d'une voisine que la maison appartient bien à Darren Osborne. Un homme a foncé sur des piétons avec sa camionnette à la sortie d'une mosquée.

La veille déjà, un hommage a rassemblé une centaine d'habitants qui ont déposé bougies, fleurs et messages de solidarité devant la mosquée. Attaquer une communauté, c'est nous attaquer tous.

L'assaillant a quant à lui été appréhendé par des passants avant que la police l'appréhende. "On a été plusieurs à le retenir jusqu'à ce que la police arrive", témoigne Carlos, qui a réussi à arrêter l'agresseur juste après l'attaque. Abdiqadir Warra, un témoin, raconte que l'attaquant " a foncé sur les gens. Il en a traîné certains sur plusieurs mètres. "Tentative de meurtre " Dix personnes ont été blessées lors de cette attaque qualifiée de "terroriste " par la police, qui a précisé que "toutes les victimes sont issues de la communauté musulmane ".

"Un homme a été déclaré mort sur les lieux (de l'incident)", a précise la police de Londres dans un communiqué. Deux d'entre eux avaient impliqué des véhicules qui avaient fauché des piétons.

"C'est clairement une attaque contre les musulmans", a déclaré lundi la cheffe de Scotland Yard, Cressida Dick.

Un véhicule fonce sur des fidèles rassemblées devant une mosquée — Londres
Dans une vidéo amateur vu par l'AFP, trois personnes sont allongées sur le sol, dont une recevant du bouche-à-bouche. Le leader du MCB a affirmé sur Twitter que le véhicule avait " intentionnellement " foncé sur les passants .

L'attaque a été perpétrée près de la mosquée de Finsbury Park. Plusieurs organisations musulmanes ont dénoncé un acte "islamophobe " visant "intentionnellement " les fidèles qui sortaient de la mosquée. Le président américain, prompt à fustiger attentats et agressions extrémistes mais régulièrement accusé d'islamophobie, n'avait en revanche toujours pas réagi plus de 24 heures après les faits.

La mosquée de Finsbury Park était connue, au début des années 2000, pour être un haut lieu des militants islamistes de Londres qui venaient écouter les prêches enflammés d'Abou Hamza. Celui-ci a été condamné à la perpétuité en 2015 aux États-Unis pour onze chefs d'inculpation liés à une prise d'otages et pour terrorisme.

La direction de la mosquée a changé mais des lettres de menaces avaient été reçues après les attentats à Paris en novembre 2015.

Un appel relayé par la police. "Des forces supplémentaires ont été déployées à travers Londres pour rassurer les communautés, spécialement celles qui observent le ramadan", a déclaré un responsable de l'antiterrorisme, Neil Basu. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Affaire Grégory: Ginette Villemin ne "croit pas" que le coupable sera retrouvé
La grand-tante est soupçonnée d'être l'auteur d'une lettre anonyme en 1983 et le grand-oncle d'avoir fait des repérages. A 21h15, les pompiers repêchent le cadavre du gamin dans la Vologne, la rivière qui traverse le village de Docelles.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL