L'incendie, qui a fait 62 morts, n'est toujours pas maîtrisé

Elisee Touchard
Juin 20, 2017

Plus d'un millier de pompiers étaient mobilisés dans le centre du pays, et plus de 2 000 dans l'ensemble du Portugal, où ils luttaient contre une centaine de foyers d'incendie au total, avec environ 700 véhicules.

Le dernier bilan officiel, qui pourrait encore s'aggraver, fait état de 62 morts, dont 24 ont été identifiés.

Les autorités ont été condamnées pour ne pas avoir fermé la portion de route où 47 personnes sont mortes samedi, après avoir été prises au piège par les flammes.

Plus de 1.600 pompiers, appuyés par 495 véhicules et 15 avions, étaient toujours mobilisés pour combattre cinq grands incendies qui faisaient rage dans les districts de Castelo Branco, Coimbra, Leiria et Santarém, selon la protection civile. L'incendie s'est déclaré près de Pedrogao Grande, au centre du Portugal.

La Juventus pense à Vidal pour la succession d'Alves
Selon les informations de Mundo Deportivo , la direction turinoise serait lassée par le comportement du joueur déterminé à rejoindre Manchester City.

"Il est difficile de dire s'ils fuyaient les flammes ou ont été surpris par le feu", a déclaré M. Gomes à Pedrogao Grande, où l'incendie s'était déclaré samedi peu avant 15h locales (16h en Suisse).

Plus de 70 personnes, dont 13 pompiers, ont aussi été transportées dans la journée à l'hôpital pour y être soignées pour des brûlures et d'autres blessures.

Plusieurs villages ont été touchés et un plan d'évacuation a été mis en œuvre pour certains d'entre eux.

Un deuil national de trois jours a été décrété hier a indiqué le Premier ministre Antonio Costa. "On avait déjà eu des incendies dans la région, mais jamais de morts", a témoigné à l'AFP Isabel Ferreira, 62 ans, qui réside dans un village des alentours. Mais sous les cendres toujours fumantes, les pompiers redoutent de trouver encore d'autres victimes.

Marcelo Bielsa arrive mardi dans la soirée à Lille
C'était sans compter sur le choix du nouveau coach argentin des Dogues de ne pas être présent à ce rendez-vous. Marcelo Bielsa est de retour en Ligue 1, et il ne compte pas faire de cadeaux à l'Olympique de Marseille .

De nombreuses victimes ont péri dans leurs voitures, piégées par les flammes alors qu'elles circulaient sur la nationale 236 reliant Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pera.

La police judiciaire a 'réussi à déterminer qu'un orage sec est à l'origine de l'incendie', écartant la piste criminelle après avoir trouvé un arbre frappé par la foudre.

Le président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, s'était rendu sur place dès la nuit et a présenté ses condoléances aux familles des victimes, "partageant leur douleur, au nom de tous les Portugais".

Le Portugal peut désormais compter sur onze appareils dépêchés depuis dimanche par les pays voisins dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, activé à la demande de Lisbonne. Le Portugal a connu samedi une forte canicule, avec des températures dépassant les 40 degrés dans plusieurs régions. La France a décidé d'acheminer trois avions spécialisés dans l'extinction de feux, qui sont attendus dans l'après-midi. Il s'agit de l'incendie le plus meurtrier de l'histoire récente du Portugal. "Tout, comme c'est le cas depuis des décennies", titrait lundi le journal Publico en critiquant le manque de coordination entre services d'urgence, la mauvaise gestion des forêts et le déficit d'informations données à la population qui a provoqué la panique.

Pamela Anderson invite Emmanuel et Brigitte Macron au restaurant
En tant que résidente de la France, qui est ma deuxième maison, j'aimerais vous rencontrer et discuter de la situation de Julian . Le 19 mai dernier, la justice suédoise a classé l'enquête pour viol visant Julian Assange .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL