" Les électeurs ont dit qu'ils en avaient assez de l'austérité " — Jeremy Corbyn

Dominique Dufresne
Juin 20, 2017

C'est un échec personnel pour elle, qui avait convoqué ces élections législatives anticipées en comptant en obtenir une majorité renforcée pour négocier la sortie de l'Union européenne.

À 5h50 GMT, alors la quasi-totalité des 650 sièges ont été attribués, les Tories en totalisent 312, soit une douzaine de perdus, et ne peuvent donc plus obtenir la majorité absolue de 326 sièges.

Theresa May, qui disposait d'une majorité de 17 sièges dans le Parlement sortant, espérait avoir les coudées franches pour négocier un " Brexit dur " avec les 27 à partir du 19 juin.

À l'opposé, le Labour, le parti travailliste mené par Jeremy Corbyn, a contre toute attente fortement progressé. Vers 22H30 (23h30 en Belgique), la livre britannique baissait face à la monnaie européenne, à 87,94 pence pour un euro, contre 86,90 la veille vers 22H00. Depuis, la livre hésite entre rebond et nouveau plongeon.

"Il semble qu'il va y avoir de l'instabilité et qu'il sera plus difficile pour le gouvernement britannique de négocier le Brexit avec une position ferme", relève Tony Travers, de la London School of Economics (LSE). "Ce pourrait même signifier la fin de sa carrière politique", tranche le Dr Mike Finn, chercheur à l'université de Warwick.

Pokémon Go : la nouvelle fonctionnalité en coopération !
Un Raid permet aux joueurs de s'attaquer tous ensemble à un Pokémon bien balèze connu répondant au doux nom de Boss du Raid . Un Bonbon Rare est un bonbon mystérieux qui, utilisé sur un Pokémon, se transforme en bonbon de ce même Pokémon ( mouais ).

Jeremy Corbyn, leader des travaillistes largement réélu dans sa circonscription d'Islington, au nord de Londres, a immédiatement appelé Theresa May à la démission pour "laisser la place à un gouvernement vraiment représentatif".

" Mais elle a perdu des sièges conservateurs, perdu des votes, perdu le soutien et la confiance".

"Les Britanniques se sont exprimés, ils ont voté, donné une majorité au parti conservateur, mais cette majorité est relative, ce qui constitue à bien des égards une forme de surprise", a-t-il déclaré au la radio Europe 1.

"Theresa May, reconduite à Maidenhead (ouest), s'est contentée d'affirmer que " quels que soient les résultats", son parti " assurer (ait) la stabilité " dont " le pays a besoin ". Leur numéro 2, Angus Robertson, est battu.

Affaiblie après son revers aux législatives, Mme May a conclu samedi un "accord sur des grandes lignes" avec le petit Parti unioniste démocrate nord-irlandais (DUP), qui devrait lui donner une courte majorité pour gouverner. Si celui-ci a affirmé que sa campagne électorale "positive" avait "changé la politique, pour le meilleur", en revanche, son habileté, elle, était défaillante jeudi soir. "Son leadership est remis en question et elle sera sous pression pour démissionner si les résultats se confirment", a souligné Iain Begg, professeur à la LSE, à l'AFP.

L'Assemblée s'offre un nouveau visage, rajeuni, renouvelé, fémininisé — France
A l'issue du premier tour, le 11 juin, les instituts de sondage évoquaient plus de 400 sièges pour le mouvement d'Emanuel Macron. En métropole, les bureaux de vote ont ouvert à 06H00 GMT le resteront jusqu'à 16H00 GMT, voire 18H00 GMT dans les grandes villes.

Quant au SNP, "c'est assez catastrophique, c'est une très mauvaise nouvelle pour Nicola Sturgeon (la Première ministre écossaise, ndlr) et sa revendication d'un deuxième référendum" sur l'indépendance de l'Ecosse, selon l'expert.

La presse britannique ne ménageait pas la Première britannique ce matin: " Retour de flamme pour le pari de Theresa May d'élections anticipées", titre le libéral Financial Times ce matin.

Theresa May avait convoqué le scrutin en avril, contrairement à ses engagements de ne pas écourter la législature, en espérant surfer sur des sondages créditant son parti d'une avance de 20 points sur le Labour.

Mais M. Corbyn a mené une campagne dynamique, multipliant les meetings au contact des électeurs, proposant un programme résolument à gauche et exploitant plusieurs faux pas de Mme May, notamment sur la protection sociale.

Ce vétéran -il est âgé de 68 ans- a appelé à "un Brexit qui protège les emplois", assurant que le processus de sortie de l'Union européenne "devait se poursuivre" et que son parti était "prêt à mener les négociations au nom du pays".

L'agresseur avoue avoir insulté Kosciusko-Morizet
Les enquêteurs ont entendu sa version et celle de Nathalie Kosciusko-Morizet lors d'une confrontation. Les pompiers sont ensuite arrivés sur place avant de l'emmener en camion à l'hôpital Cochin.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL