L'ancien ministre Claude Guéant voit sa maison de Durtal confisquée

Dominique Dufresne
Juin 20, 2017

Plus de deux ans après sa mise en examen pour "blanchiment de fraude fiscale en bande organisée" et "usage de faux", Claude Guéant s'est vu confisquer ses biens immobiliers, indique Le Parisien mardi 20 juin. Le 12 juin dernier, les juges d'instruction ont décidé de la confiscation de l'appartement et de la résidence secondaire de Claude Guéant, rapporte Le Parisien.

JUSTICE L'ancien locataire de la place Beauvau peut continuer d'occuper ses biens mais ne peut pas les vendre.

Majorité absolue pour LREM-Modem avec 325 sièges à dimanche minuit — France/Législatives
Les chiffres officiels du ministère de l'Intérieur pour le second tour des législatives sont tombés ce lundi matin. La déroute du PS se poursuit puisque le parti ne serait doté que de 34 députés.

Claude Guéant n'en a pas fini avec les déboires judiciaires.

Dans cette affaire, les magistrats s'interrogent sur un possible financement par la Libye de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Troisième, l'Oreca n°13 est disqualifiée
L'équipe Vaillante Rebellion a ensuite confirmé son intention d'appel auprès des officiels. L'Alpine Signatech n°35 prend la 4e place du général, et la 3e dans le classement LMP2.

Les juges s'intéressent à un virement de 500.000 euros perçu en mars 2008 par Claude Guéant, provenant d'un avocat malaisien et dont les policiers ont retrouvé la trace sur ses relevés bancaires, lors d'une perquisition à son domicile. "Certains pourraient légitimement considérer que ces mesures constituent, en réalité, une forme désespérée de pression et de sanction en dehors de tout jugement dans un dossier qui patine complètement". Au moment des révélations sur ce virement, l'ancien ministre de l'Intérieur avait expliqué qu'il s'agissait d'une somme versée par "un confrère avocat", issue de la vente de deux tableaux de l'artiste néerlandais Andries Van Eertvelt (1590-1652). Les enquêteurs soupçonnent eux un montage financier destiné à faciliter l'achat d'un appartement de 90 m2 dans le XVIe arrondissement de Paris pour un montant de 717.500 euros réglé comptant, qui fait l'objet d'une ordonnance. Selon nos informations, celle-ci avait été perquisitionnée une semaine plus tôt par les policiers de l'Office anti-corruption sans qu'aucun document ne soit saisi.

Parité: le HCE salue la "progression sans précédent" des femmes à l'Assemblée
C'est le cas de tous les députés LFI, de 91 % des députés LREM, de 40 % des députés LR et de 6 % des députés socialistes. L'Assemblée perd plus de cinq ans de moyenne d'âge en passant de 54 ans en 2012 à 48 ans en 2017.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL