L'allocation chômage revalorisée de 0,65% au 1er juillet

Elisee Touchard
Juin 20, 2017

Au 1er juillet 2017, l'allocation minimale chômage sera revalorisée de 0,65 %. Et pour cause, le conseil d'administration de l'Unédic n'avait pas réussi à se mettre d'accord sur un taux. Cette revalorisation de 0,65 % s'applique également à la partie fixe de l'Are, qui passe de 11,76 euros 11,84 € par jour indemnisé, à laquelle s'ajoute à la partie proportionnelle de l'allocation qui équivaut à 40,4 % de l'ancien salaire. Enfin, l'allocation minimale de l'ARE versée pendant une formation passe de 20,54 euros à 20,67 euros par jour.

Jean-Luc Mélenchon attaque le "matheux" Cédric Villani
Traité de "matheux" et mis en cause sur sa connaissance du droit du travail par Jean-Luc Mélenchon , le scientifique l'a gentiment remis en place sur Twitter. "Il ne sait pas tout simplement ce qu'il y a dedans".

Les allocations chômage seront revalorisées de 0,65% au 1er juillet, l'allocation minimale passant à 28,86 euros par jour, a annoncé lundi soir l'Unedic. En construisant une démarche syndicale commune, la CGT a obtenu une augmentation, certes très modeste, de 0,65 %.

13h51 Le RC Toulon rétrogradé en PRO D2 ?
Il ne faut pas pour autant lui laisser les mains libres et permettre ainsi à n'importe qui d'entrer dans le capital. Sans oublier le torchon "qui brûle" entre la section amateur et professionnelle.

LIRE AUSSI ARCE ou ARE: quelle aide à la création d'entreprise de Pôle emploi choisir? .

Météo France maintient sa vigilance orange canicule pour 16 départements
Pour l'instant, aucun record n'a été battu sur la France mais " cela sera à surveiller pour la journée de [lundi 19 ]", note-t-il. Les seuils de températures , qui sont définis avec l'Institut de veille sanitaire (INVS), varient selon les départements.

La CGT rappelle, néanmoins, que les privés d'emploi sont en droit de réclamer 10 % de revalorisation et que l'assurance chômage ne remplit pas son office: 56 % des privés d'emploi ne perçoivent pas d'indemnités. Cette mesure est destinée à réduire le déficit de l'assurance-chômage de 900 millions d'euros en année de croisière, a estimé l'Unedic.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL