Une Assemblée présidentielle — Législatives

Tristan Gaume
Juin 19, 2017

Le président français Emmanuel Macron a obtenu dimanche une des plus larges majorités parlementaires de la Ve République.

Le suspense n'est guère de mise: selon les sondages, La République en marche, le parti d'Emmanuel Macron, s'apprête à rafler une majorité absolue historique. Loin derrière, Les Républicains (LR) et leurs alliés centristes de l'UDI obtiennent entre 128 et 130 sièges.

Le MoDem de François Bayrou s'adjugerait une quarantaine de ces sièges et devrait donc former un groupe indépendant.

Porte-parole de la REM, Benjamin Griveaux s'est félicité d'"une majorité claire".

Cette victoire est en effet entachée par le niveau de l'abstention, qui devrait dépasser 56%, selon plusieurs instituts.

Raiola lève la voix pour Donnarumma
Les supporters milanais lui ont jeté des faux billets et déployé une banderole avec son nom détourné en " Dollarumma ". Son agent, Mino Raiola , a révélé les dessous du clash entre le club lombard et le gardien de but.

A 17h00 (15h00 GMT), seuls 35,33% des inscrits avaient déjà voté en France métropolitaine, un taux de participation en net recul par rapport au premier tour, dimanche dernier (40,75% à 17h00), ainsi que par rapport au second tour des législatives en 2012 (46,42% à la même heure).

L'alliance entre Les Républicains (LR) et l'UDI obtiendrait entre 126 et 131 sièges, dont une centaine de LR, au-dessus de la fourchette espérée à droite après le premier tour.

Malgré tout, François Baroin est déçu de ce résultat.

Le Parti socialiste et ses alliés (PRG inclus) obtiendraient entre 45 et 50 sièges, dont une trentaine pour le PS. Très loin des 284 sièges socialistes de l'Assemblée sortante, mais là aussi moins catastrophique que redouté pour un parti qui craignait même de ne pouvoir constituer un groupe parlementaire (15 personnes minimum). Une "déroute incontestable", a toutefois admis son Premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis avant d'annoncer son retrait de la direction du parti, qui obtient deux fois moins de sièges que lors du précédent désastre de 1993 (57 députés PS et apparentés).

De son côté, la présidente du Front national, Marine Le Pen l'a emporté dans la 11e circonscription du Pas de Calais face à la candidate LREM.

Brexit: lancement des négociations entre le Royaume-Uni et l'UE
Pour le journal conservateur The Times , c'est la goutte de trop: " Plus vite Theresa May partira, mieux ce sera ". Le revers électoral subi le 8 mai par Theresa May n'aura finalement rien changé au calendrier.

Ce scrutin a également été marqué par une abstention record, ou par un nombre record de femmes élues.

Une dizaine de circonscriptions seront très observées, notamment le sort de Jean-Luc Mélenchon à Marseille, Manuel Valls dans l'Essonne, Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne ou encore à Paris Nathalie Kosciusko-Morizet, hospitalisée jeudi après avoir été agressée par un passant.

Plusieurs sortants en situation difficile sont finalement élus: le patron du groupe socialiste Olivier Faure, le communiste André Chassaigne, ou encore Eric Woerth et Eric Ciotti à droite. Protégés par la REM, les anciens ministres Stéphane Le Foll et Sylvia Pinel ou encore le député LR Thierry Solère gardent leurs sièges. Son lieutenant Alexis Corbière et le journaliste François Ruffin feront également leur entrée à l'Assemblée.

Sont en revanche battus: le numéro 2 du FN Florian Philippot, l'ancien ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, le chef de file des frondeurs PS Christian Paul. En métropole, les bureaux de vote seront ouverts jusqu'à 18H00 dimanche et 20H00 dans les grandes villes. Le prochain rendez-vous électoral aura lieu le 24 septembre, avec le renouvellement de la moitié du Sénat, actuellement à droite. Les six ministres candidats ont en effet été élus (Christophe Castaner, Richard Ferrand malgré les affaires judiciaires, Bruno Le Maire, Annick Girardin, Mounir Mahjoubi et Marielle de Sarnez). En 2012, elle avait été de 44,6% au second tour. "Le gouvernement l'interprète pour sa part comme une ardente obligation de réussir", a-t-il déclaré.

Pari perdu pour Theresa May — Législatives britanniques
La livre sterling a lourdement chuté vendredi perdant 1,5% de sa valeur face au dollar. Pour Angus en revanche, c'est " un bazar complet ".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL