Porsche triomphe encore aux 24 heures du Mans

Felicite Anouilh
Juin 19, 2017

L'équipe a devancé deux Oreca-Gibson évoluant dans la catégorie inférieure du LMP2: le n°38 de Jackie Chan DC Racing et la n°13 de l'écurie Vaillante Rebellion.

À chaque édition des 24 Heures du Mans, son scénario haletant.

Porsche s'adjuge les 24 Heures du Mans au bout du suspense
La troisième Toyota toujours en course, la #8, termine deuxième de la catégorie, mais à la 9 place du général. En l'espace d'une demi-heure, il a vu deux de ses voitures être contraintes à l'abandon.

Anecdote folle, le Français a raconté à Stade 2 avoir connu un mésaventure particulière lors de son premier relais: "On avait un problème avec le siège et ça me coupait la circulation du sang". Déjà la victoire de 2016 avait été étonnante avec les déboires de Toyota dans le dernier tour; celle de 2017 a été tout aussi épique avec des incidents en pagaille et finalement au nez et à la barbe de l'Oreca 07 Gibson du Jackie Chan DC Racing, le trio Bamber/Hartley/Bernhard a offert une nouveau succès en Sarthe.

Si Toyota a dû s'avouer vaincu au coeur de la nuit, lorsque la n°7 (Sarrazin-Conway-Kobayashi) et la n°9 (Lapierre-Lopez-Kunimoto) ont toutes les deux abandonné en une demi-heure à cause d'un problème conjugué embrayage-boîte de vitesses pour l'une et d'un accrochage pour l'autre, le succès de Porsche tient aussi du miracle.

La Porsche N.1 leader arrêtée, en passe d'abandonner — Heures du Mans
La TS050 Hybrid a également souffert d'un problème de système hybride et termine à la 9e place du classement général. La première Dallara complète le top dix avec le Cetilar Villorba Corse de Lacorte-Sernagiotto-Belicchi.

La Porsche no 1, qui était en tête avec 13 tours d'avance, a subitement ralenti à un peu moins de quatre heures de l'arrivée, avant de s'immobiliser.

Une fois encore, l'épreuve des 24 Heures du Mans s'est montrée à la hauteur du mythe.

Foot - Mercato : Eden Massouema (Paris FC) officiellement dijonnais
Le milieu de terrain, âgé de 19 ans (1,84m, 75 kg), est désormais lié avec le club bourguignon jusqu'au 30 Juin 2021. Eden Massouema a signé pour quatre ans avec le club dijonnais.

Elle n'a pris la tête de la course qu'à seulement 67 minutes de l'arrivée, après avoir été arrêtée plus d'une heure aux stands samedi dans la soirée et remonté plus de cinquante places au classement. Preuve plus que jamais qu'au Mans rien n'est jamais écrit d'avance.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL