Porsche gagne après une course folle

Margot Aubert
Июня 19, 2017

L'Oreca n°38 signait une exceptionnelle 2ème place devant une autre Oreca, la n°13 du Team Vaillante Rebellion (Piquet/Beche/Heinemeier Hansson), tandis qu'Aston Martin s'imposait sur le fil en GTE-Pro grâce au trio Turner/Adam/Serra (n°97), devant la Ford n°67 et la Corvette n°63.

Après les malheurs de Toyota, c'est au tour de la Porsche n°1 d'André Lotterer d'être ralenti puis à l'arrêt. "Neel Jani ne remportera ainsi pas les 24h du Mans pour la deuxième fois de suite". Offrant ainsi un 19e succès au général à la marque allemande, le troisième d'affilée.

Les chances de victoire de cette voiture semblaient pourtant enterrées samedi en début de soirée. La n°8 (Buemi-Davidson-Nakajima), arrêtée pendant près de deux heures à cause d'un problème avec son moteur hybride, n'a fini que 9e à 9 tours. Les deux autres prototypes engagés par le constructeur ont, eux, abandonné coup sur coup, vers 1 h 30 du matin, après un autre problème technique pour la numéro 7 et une crevaison suivie d'une casse de jante pour la numéro 9.

Читайте также: Avec 100 millions d'abonnés, Katy Perry atteint un record sur Twitter

Pendant que les déboires s'accumulaient chez son adversaire japonais, la situation n'était guère plus réjouissante du côté de Porsche. La Porsche n°1, en route vers la victoire après les défaillances des Toyota, a été contrainte à l'abandon ce dimanche. Des 24 Heures au final décevantes pour Alpine.

La Jackie Chan n° 38 a pris la tête de la course à 3h05 de l'arrivée, avec à son volant le Vendée de 19 ans, Thomas Laurent. Profitant de l'hécatombe en LMP1, la voiture menait à un peu plus d'une heure du terme avant de céder devant la dernière Porsche officielle rescapée, de l'équipage Bernhardt-Bamber-Hartley. Preuve plus que jamais qu'au Mans rien n'est jamais écrit d'avance.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2018 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article