Macron se prépare l'Assemblée la plus mal élue de la Ve République

Felicite Anouilh
Juin 19, 2017

Selon les estimations par sièges des sondeurs, le mouvement présidentiel, la République En Marche (REM), et son allié du MoDem raviraient dimanche prochain entre 400 et 455 des 577 sièges de l'Assemblée nationale, culminant très nettement au-dessus de la majorité absolue (289 élus). Le PS et son allié PRG obtiendraient entre 9 et 10,2 %, soit presque deux fois moins que lors de la débâcle de 1993, et sont légèrement devancés en voix par La France insoumise (11 %) de Jean-Luc Mélenchon. Les listes écologistes ont recueilli 4,30% des suffrages.

Quant au Front national, un mois après son score record au second tour de la présidentielle, il obtiendrait seulement 1 à 10 sièges, contre 2 lors de la précédente législature. Pour Christophe Castaner, "les Français, ce soir, par leur vote, ont montré massivement leur volonté d'aller vite sur les sujets majeurs". L'Assemblée nationale sera repeinte aux couleurs d'Emmanuel Macron à l'issue du premier tour des législatives, et pourtant, le triomphe qui s'annonce en nombre de sièges mérite d'être nuancé.

Toutefois, l'abstention a atteint le niveau record de 51,29%, du jamais vu au premier tour des législatives sous la Ve République. "Nous disons à tous ceux qui se sont abstenus, qui ont fait un choix différent (.) que notre pays attend des pouvoirs équilibrés et non concentrés dans un seul et même parti ", a mis en garde le sénateur de l'Aube.

Rugy propose sa candidature à la présidence de l'Assemblée nationale — Législatives
Au début de l'année 2017, il participe à la primaire de la gauche avant de rejoindre le mouvement En marche d'Emmanuel Macron . L'hôtel de Lassay, résidence du quatrième personnage de l'État dans l'ordre protocolaire, aiguise les appétits.

Du côté de la presse régionale, les quotidiens reviennent sur la victoire d'En Marche! et la déroute du Parti socialiste, le revers pour Les Républicains, et le résultat constant du Front national.

Le pari est presque remporté pour les membres du nouveau gouvernement dont le poste dépendait de leur élection: Richard Ferrand dans le Finistère, Bruno Le Maire dans l'Eure, Christophe Castaner dans les Alpes-de-Haute-Provence ainsi que Mounir Mahjoubi et Marielle de Sarnez à Paris sont tous en ballotage favorable.

L'ancien ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, qui n'avait pas de concurrent En Marche, sort en revanche en tête dans la Sarthe (30,3%), devant le candidat LR.

Législatives: Louis Aliot élu à Perpignan
Territoire ancré à droiteReste à savoir si l'appel de Louis Aliot aux électeurs de la France Insoumise (4563 voix) sera entendu. Le député LR sortant, Fernand Siré, avait été éliminé sèchement dès le premier tour.

Pour le FN, c'est "une déception", a reconnu son vice-président Florian Philippot: la barre des quinze députés pour former un groupe avait longtemps constitué un objectif minimal.

Mme Le Pen, en tête avec 46% des voix dans le Pas-de-Calais, a centré sa riposte sur le "taux d'abstention catastrophique" qui "pose la question du mode de scrutin" majoritaire.

Dans la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis, Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon durant la campagne présidentielle, se qualifie avec 21,60% des voix derrière son opposante, la candidate LREM Halima Menhoudj (24,70%). Mais " la division des forces de gauche se paie très cher ", a regretté le dirigeant communiste Pierre Laurent, critiquant le refus d'alliance de M. Mélenchon, qui avait réuni plus de 19 % des voix au 1er tour de la présidentielle. Mais à l'arrière-plan de cette victoire sans appel qui se dessine pour le camp Macron, le taux d'abstention jugé historiquement le plus bas de la Ve République en dit long sur le sentiment des français et françaises sur ces élections législatives et probablement sur les prochaines à venir.

Dakar rappelle son ambassadeur au Qatar
Les personnes et organisations figurant sur cette liste "sont liées au Qatar et sont au service d'un programme politique suspect du Qatar", précise le document.

Le président français, Emmanuel Macron, élu il y a un mois à peine, est en passe de remporter son pari et d'obtenir une forte majorité parlementaire.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL