L'agresseur présumé de NKM reconnaît l'avoir insultée mais nie toute violence physique

Margot Aubert
Июня 19, 2017

La candidate LR aux législatives a chuté et perdu connaissance plusieurs minutes, sous une forte chaleur. Rapidement hospitalisée, la femme de 44 ans a souffert d'un traumatisme crânien.

Ce samedi 17 juin au matin, un homme soupçonné de ce méfait a finalement été placé en garde à vue à 8h30 "pour des faits de violences volontaires sur personne chargée d'une mission de service public", a indiqué un informateur de l'AFP.

Après cette altercation en présence de journalistes, Vincent Debraize avait pris la fuite et était parti vers la bouche de métro la plus proche.

Un homme a été placé en garde à vue samedi matin deux jours après l'agression dont a été victime Nathalie Kosciusko-Morizet sur un marché parisien, a-t-on appris de source judiciaire. A ce stade, leurs versions s'opposent: "Il a reconnu avoir insulté NKM, avoir arraché les tracts et les avoir jetés en sa direction".

Читайте также: Les Français encore moins mobilisés — Législatives

La fin de campagne fut éprouvante pour Nathalie Kosciusko-Morizet. Il a néanmoins contesté "tout contact physique", selon une source proche de l'enquête. "C'est une agression grave sur une élue de la République et j'espère une réponse de l'institution judiciaire à la hauteur", a ajouté celui-ci.

L'ancienne ministre, en ballottage défavorable dans la 2e circonscription de Paris face à un candidat REM, distribuait des tracts lorsqu'un homme d'une cinquantaine d'années les lui a pris pour les lui envoyer au visage, la traitant notamment de "bobo de merde". Photographié lors de la scène, l'agresseur avait été identifié sur la base de témoignages et grâce aux images de vidéo-surveillance. NKM " a remercié les personnes lui ayant témoigné leur soutien, en particulier le Premier ministre Edouard Philippe et le président Emmanuel Macron qui lui a, a-t-elle dit, envoyé un SMS. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Le premier magistrat de Champignolles fait partie des 33 élus qui ont parrainé la candidature d'Henri Guaino à l'élection présidentielle.

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2018 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Autres rapports

Discuter de cet article