Heures du Mans: Porsche s'impose après une folle remontée

Margot Aubert
Juin 19, 2017

La voiture pilotée par l'Allemand Timo Bernhard a dépassé l'étonnante LMP2 Oreca-Gibson N.38 de l'écurie Jackie Chan DC Racing pour apporter à Porsche un 19e succès au palmarès.

Toutefois, son équipage, Oliver Jarvis, Ho Pin Tung et le jeune Français Thomas Laurent, débutant éblouissant à seulement 19 ans, s'est parfaitement acquitté de sa tâche en finissant 2e.

L'affaire semblait pliée: lorsque la Porsche numéro 2 est entrée dans son garage samedi à 18 h 30 pour n'en ressortir qu'une heure après, suite à un problème technique, la victoire aux 24 Heures du Mans semblait s'être envolée pour elle. Prenant l'avantage sur l'Oreca 07 - Gibson n°13 à la 16e heure de course, elle profite de l'hécatombe des LMP1 pour s'afficher en tête à 3 heures de l'arrivée.

Deux attaques d'inconnus armés et une prise d'otages — Mali
Les forces armées maliennes et la force Barkhane ont convergé vers les lieux d'où sont provenus les coups de feu. En mars 2015 , une l'attaque contre le restaurant-bar La Terrasse avait fait cinq morts, dont deux Occidentaux.

Cette année aura été marquée par l'échec de Toyota, qui court toujours après son premier succès dans la Sarthe, à l'issue de dix-neuf participations infructueuses.

La n°7 (Sarrazin-Conway-Kobayashi) et la n°9 (Lapierre-Lopez-Kunimoto) ont toutes les deux abandonné en une demi-heure pendant la nuit.

Pour symboliser le vérible scénario de BD vécu durant ces dernières 24 heures, c'est une Vaillante Rebellion, la N°13 de Nelson Piquet, Mathias Beche et David Heinemeier Hansson qui complète le podium absolu suite aux problèmes de freins rencontrés par l'Alpine de Negrao-Ragues-Panciatici à trois quarts d'heure du but.

FN, les 12 circonscriptions à scruter dimanche soir — Législatives
Ils espéraient entre 15 et 40 sièges de députés à l'Assemblée nationale, il faudra visiblement se contenter de 5. voire moins. Le résultat des législatives à Hénin-Beaumont sera communiqué sur cette page, à partir de 20 heures.

La Porsche no 1, qui était en tête avec 13 tours d'avance, a subitement ralenti à un peu moins de quatre heures de l'arrivée, avant de s'immobiliser.

Le suspense n'aura cependant pas concerné que la victoire au général ou la deuxième place en LMP2. Après un final épique face à la Chevrolet Corvette C7R n°63 de Magnussen/Garcia/Taylor, c'est l'Aston Martin n°97 de Turner/Adam/Serra qui s'impose dans la catégorie.

Annick Girardin réélue, le gouvernement bien parti pour un grand chelem — Législatives
Quant au Front national et à La France insoumise, ils n'ont pas réussi à capitaliser sur leurs bons scores à la présidentielle. A gauche, le PS, qui avait envoyé près de 300 députés au Palais Bourbon en 2012, pourrait n'en garder qu'une vingtaine.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL