17h43 Porsche arrache la victoire au Mans

Margot Aubert
Juin 19, 2017

Accablée après l'abandon à 3h30 de la Porsche du leader André Lotterer (moteur), l'usine Porsche a finalement réussi à décrocher un historique dix-neuvième succès aux 24 Heures du Mans à l'issue d'une 85ème édition complètement folle marquée par une nouvelle débâcle Toyota.

C'est la deuxième victoire mancelle pour l'Allemand après 2010 avec Audi, la deuxième en deux tentatives pour le jeune Néo-Zélandais Bamber lauréat lors de son apparition avec Porsche déjà il ya deux ans et la toute première pour son compatriote Brendon Hartley.

La Porsche N.2 a en effet devancé deux Oreca-Gibson évoluant dans la catégorie inférieure des plus petits prototypes non-hybrides (LMP2): la N.38 de Jackie Chan DC Racing, et la N.13 de l'écurie Vaillante Rebellion.

OGCN : Mario Balotelli reste à Nice... pour la reprise
Selon Nice-Matin, Mario Balotelli devrait rapidement signer un nouveau contrat avec l'OGC Nice un an après avoir rejoint le Gym. Après une belle saison avec les Aiglons, l'attaquant italien pouvait avoir des envies de découvrir un nouveau championnat.

Comme la dernière édition, les fans des courses automobiles ont eu droit à du suspense à en revendre.

Les chances de victoire de cette voiture semblaient pourtant enterrées samedi en début de soirée. Elle repassait en tête à 1h07 de l'arrivée.

Porsche peut désormais se permettre de gérer tranquillement la course de sa no 1, puisque celle-ci compte 11 tours d'avance sur ses plus proches poursuivants, l'Oreca-Gibson LMP2 du trio Laurent-Tung-Jarvis.

Une Pouancéenne entre dans l'histoire du Prix Diane
La formule revisitée du Grand Prix de Diane , les 17 et 18 juin, avait de quoi séduire les foules, sous un soleil de plomb.

Voilà tout le monde prévenu la bagarre sera bien au rendez-vous sur le circuit ce week-end pour la 85e édition des 24 Heures du Mans.

Elle s'est ensuite arrêté à 11h21 (09h21 GMT) dans une montée avant le freinage du golf de Mulsanne, et pourrait devoir abandonner, son pilote André Lotterer s'étant extrait du véhicule pour passer de l'autre côté du rail.

La dernière Toyota rescapée, la N.8, se trouvait alors à 22 tours de la Porsche N.1, en 12e position, mais tourne à un rythme plus rapide que le reste des voitures encore en piste.

Heures du Mans. La joie de Porsche en images
La première à cause d'un problème conjugué embrayage-boîte de vitesses, la seconde après un accrochage avec une LMP2. Une fois encore, l'épreuve des 24 Heures du Mans s'est montrée à la hauteur du mythe.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL