Plusieurs membres du cercle familial seraient impliqués — Affaire Grégory

Tristan Gaume
Juin 17, 2017

"Ici repose un ange".

L'énigme n'est pas encore résolue, mais plus de trente-deux ans après la mort du petit Grégory, l'enquête prend une tournure inattendue.

Le procureur général Jean-Jacques Bosc n'a ni confirmé, ni infirmé ces informations. L'avocat de Marcel Jacob a jugé, à la sortie de la conférence de presse, "criminel de jeter en pâture le nom d'un couple ". Le conseil devrait rapidement demander "la nullité de la mise en examen " de son client qui aurait dû seulement être placé sous le statut de témoin assisté, selon lui.

" "Trump L'ex-patron du FBI dénonce des " mensonges " de la Maison-Blanche
Pour lui, si Donald Trump possède des enregistrements , il serait temps qu'il les rende publics. Ce jour-là, il se trouvait seul avec le président élu, à la Trump Tower, à New York.

Les deux mis en examen ont été écroués dans "deux établissements pénitentiaires distincts" de Bourgogne.

Christine et Jean-Marie Villemin, les parents du petit Grégory, pleurent devant son cercueil lors de ses obsèques le 20 octobre 1984 à Lépanges-sur-Vologne.

Une demande de placement en détention provisoire pour quatre jours, comme le prévoit la procédure menée devant la chambre de l'instruction, a également été requise à l'encontre de Marcel Jacob, selon l'avocat. Ils avaient été placés mercredi en garde à vue, ainsi qu'une belle-soeur du père, Ginette Villemin, remise en liberté jeudi en fin d'après-midi. Elle a fait valoir son droit au silence, quant à lui, il s'est montré tout juste plus loquace. "On les a interrogés sur des éléments précis, et on n'a eu aucune réponse. Le silence ne peut pas être une parade à la prison", justifie une source proche du dossier. "Ce que j'ai entendu au cours de la conférence de presse me paraît très léger", soutient-il. "C'est une affaire qui fait mal et comme beaucoup d'administrés, j'en ai ras-le-bol". La nouvelle enquête laisse a penser qu'il est l'auteur de l'enlèvement de Grégory.

EdF : Cantona se paye à nouveau Deschamps
C'est vraiment ahurissant , s'est étonné l'ancien international tricolore. "Zizou, Zizou reviens. Ton pays a besoin de toi", a chambré le consultant d'Eurosport dans son style habituel.

"

"A l'évidence, Grégory a été enlevé du domicile de ses parents et retenu un certain temps jusqu'à sa mort, et les personnes qui ont participé à cet acte d'enlèvement sont les auteurs du crime, sans qu'on puisse pour l'instant savoir qui a donné la mort à l'enfant."
". En 1982, Marcel Jacob avait lancé au père de Grégory: "Je ne serre pas la main d'un chef". Pourtant, l'épouse de Marcel Jacob avait été désignée par deux expertises graphologiques comme pouvant avoir écrit une des lettres du corbeau en 1983. De forts soupçons pèseraient sur le couple selon Francetvinfo. Quelques heures plus tôt, un corbeau a revendiqué l'assassinat par téléphone. Ce n'est pas ton argent qui pourra te redonner ton fils. "Je me suis vengé". Deux jours après, Murielle Bolle se rétracte.

Sur ce clan Laroche plane aujourd'hui l'ombre de Bernard, abattu en mars 1985 par Jean-Marie Villemin.

Toutes les haines familiales entourant ce drame expliqué comme une vengeance dans les lettres d'un mystérieux corbeau remontent après ce spectaculaire rebondissement dans l'enquête. Persuadé de sa culpabilité, Jean-Marie Villemin l'abat d'un coup de fusil de chasse. Quand Christine Villemin a été totalement disculpée, il est dit dans l'arrêt que Bernard Laroche est certainement le ravisseur de Grégory, mais pas le meurtrier. Le dossier n'est pas clos, mais d'un point de vue scientifique, l'espoir de trouver le coupable s'éloigne.

Grégory: Jacqueline Jacob mise en examen pour séquestration suivie de mort
Or, Jacqueline Jacob est désormais incriminée dans au moins un courrier de 1983, manuscrit et anonyme. C'est à Aumontzey que Jean-Marie Villemin, le père de Grégory a abattu, en 1985, Bernard Laroche.

Âgée de 72 ans, cette tante de Jean-Marie Villemin, père de l'enfant assassiné en 1984, a quitté le Palais de justice de Dijon sous escorte de plusieurs gendarmes qui l'ont fait monter dans une voiture, tandis que son époux Marcel Jacob, 71 ans, faisait encore face aux juges.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL