Nathalie Kosciusko-Morizet fait un malaise après une altercation

Tristan Gaume
Juin 17, 2017

Gilles Le Gendre (LREM), en ballotage favorable face à Nathalie Kosciusko-Morizet, a même suspendu sa distribution de tracts pour rester à égalité avec NKM.

Elle a alors chuté sur le sol et perdu connaissance plusieurs minutes, sous une forte chaleur.

Les faits se sont déroulés dans la matinée alors que Mme Kosciusko-Morizet distribuait des tracts sur la place Maubert, dans le Ve arrondissement de la capitale française.

EdF : Cantona se paye à nouveau Deschamps
C'est vraiment ahurissant , s'est étonné l'ancien international tricolore. "Zizou, Zizou reviens. Ton pays a besoin de toi", a chambré le consultant d'Eurosport dans son style habituel.

Nathalie Kosciusko-Morizet a quitté l'hôpital Cochin ce vendredi 16 juin, où elle avait été admise hier pour un traumatisme crânien.

Après cette altercation en présence de journalistes, l'agresseur avait pris la fuite et était parti vers la bouche de métro la plus proche.

L'agression de Nathalie Koscisuko-Morizet a été unanimement condamnée sur Twitter, dont François Fillon qui lui a laissé la 2e circonscription de Paris, ou encore Anne Hidalgo Maire de Paris. À la suite de cette agression, de nombreuses figures politiques ont tenu à envoyer des messages de soutien à NKM. Son signalement a été donné à la police. Henri Guaino et Jean-Pierre Lecoq, les deux candidats candidats de droite dissidents n'ont pas appelé à voter pour l'ancienne ministre. Le parquet de Paris a lui ouvert une enquête pour " violences volontaires ", mais aucun suspect n'a pour le moment été interpellé. "C'est un problème, mais je pense que les gens qui n'ont rien à dire ou les gens qui ne disent rien mais n'en pensent pas moins ne servent à rien", avait-elle notamment déclaré.

Affaire Grégory: deux membres de la famille devant la justice
Son époux Marcel a davantage parlé, tout en indiquant ne plus bien se souvenir des événements survenus il y a plus de trente ans. Un membre de la famille, incarcéré pour le meurtre de Grégory puis relâché, a ensuite été tué par le père de l'enfant.

Vincent Debraize devait tenir le bureau de vote de sa commune dimanche matin pour le second tour des élections législatives, précise RTL.

Quelqu'un est arrivé. Au début, on y a pas prêté attention jusqu'à ce qu'il hausse la voix et qu'il la traite de 'bobo de merde, puis il a tenté de lui porter un coup au visage. La directrice de campagne de l'ex-ministre a annoncé avoir déposé plainte.

Assez faible et fatiguée, l'ancienne ministre est néanmoins sortie de l'hôpital à pied, accompagné de son frère Pierre.

La grande-tante du petit Grégory inculpée
Marcel Jacob et Michel Villemin étaient très liés à Bernard Laroche, considéré comme un autre des participants à l'enlèvement . Les deux hommes cultivaient même une ressemblance physique, moustache et favoris, qui suscitait parfois la confusion.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL