Jacqueline Jacob mise en examen pour enlèvement et séquestration — Affaire Grégory

Dominique Dufresne
Juin 17, 2017

Franceinfo fait le point sur ces deux mis en examen.

Jacqueline et Marcel Jacob, grand-tante et grand-oncle du petit Grégory, ont nié leur participation aux faits reprochés.

L'affaire Grégory n'est pas pour autant résolue.

Marcel Jacob, le grand-oncle de Grégory, a été mis en examen vendredi pour enlèvement et séquestration suivie de mort.

Et c'est le "clan Laroche" qui se retrouve de nouveau au centre de l'enquête, relancée par l'analyse graphologique des lettres de menaces et autres courriers anonymes qui foisonnent dans le dossier, à défaut d'analyses ADN probantes.

7% des Américains pensent que le lait chocolaté provient des vaches marrons
Rien n'apprend à nos enfants d'où proviennent les aliments", regrette Cecily Upton, fondatrice de l'association FoodCorps . Un certain nombre d'entre eux, notamment des enfants, ignorent de fait que les frites sont des pommes de terre.

Les enquêteurs se sont aussi penchés à de nombreuses reprises sur un mystérieux "corbeau" ayant revendiqué le meurtre de l'enfant, invoquant une "vengeance", en particulier dans une lettre postée apparemment avant la découverte du corps en 1984. Si les expertises n'ont pas permis d'en identifier l'auteur, la justice constate "une similitude importante des termes" utilisés dans ce document et dans la lettre de 1983. L'incertitude planait sur son emploi du temps au moment du meurtre. Mais elle a mis certains en relation, notamment grâce au travail des analystes et au logiciel AnaCrim, qui permet de recouper tous les détails accumulés depuis 32 ans.

Même son de cloche pour l'avocat de Marcel Jacob. Mais selon le procureur de la République de Dijon, Jean-Jacques Bosc, "il y a un débat (sur ce qu'ils faisaient le jour de la disparition), ils ne présentent pas en l'état d'alibi qui soit confirmé ou étayé".

La cour d'appel de Dijon l'a innocentée en 1993. Mais "ce que je peux dire, c'est que nous avons avancé significativement".

"Madame Thuriot, épouse Jacob, et Monsieur Jacob ont été mis en examen pour la qualification d'enlèvement du mineur Grégory Villemin suivi de la mort de l'enfant".

Il poursuit: "Le nom de mon client aura été lancé en pâture à la France entière". Ils auraient peut-être participé. Voici ce que l'on sait de l'enquête.

L'inter Milan pense à Matuidi — Mercato PSG
A croire que le PSG souhaite vraiment conserver Matuidi, quitte à prendre le risque de le laisser libre l'année prochaine. Blaise Matuidi a manqué de peu son arrivée en Italie la saison passée, mais tout cela pourrait se concrétiser cet été.

Qui est l'homme à la moustache? Pour Gary Lagardette, "il n'y a aucune certitude" dans cette affaire. Jusqu'à tuer le petit Grégory?

Marcel Jacob avait été soupçonné une première fois d'être le corbeau lorsqu'une lettre anonyme avait fait état d'une altercation entre deux frères de Jean-Marie dont il avait été le seul témoin. Des voitures d'enquêteurs venus les interroger sont stationnés devant, mardi 13 juin 2017. Les grands-parents de Grégory, Monique et Albert Villemin, ils ont été entendus en audition libre mercredi.

Marcel Jacob est en revanche particulièrement lié à Bernard Laroche, un autre neveu dont il est l'aîné d'à peine quelques années et avec lequel il a été élevé. Car sur les milliers d'appels téléphoniques reçus par la famille Villemin, on reconnaît deux voix. Mais il n'a jamais été inquiété judiciairement. Celle-ci a été prononcée par la chambre de l'instruction, devant laquelle je dois plaider l'annulation: comment pourrait-elle se déjuger? Très discrète et peu loquace au début de cette affaire, sa possible implication provoque la stupeur.

Ce corbeau, qui a endossé successivement un nombre d'identité inimaginable tout au long de l'affaire, serait en fait pluriel.

Décès de John Avildsen le réalisateur de Rocky
Le film avait décroché 10 nominations à l'édition des Oscars de 1977 et en avait remporté trois, outre celui du meilleur réalisateur, celui de meilleur film.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL