Admission post-bac: colère chez les étudiants

Olivia Lacan
Juin 17, 2017

Des résultats "plutôt alarmants".

Les syndicats étudiants commencent à s'organiser pour aider les lycéens recalés de la plateforme d'orientation post-bac (APB). Ont obtenu satisfaction seulement 54% des postulants à une inscription en fac de Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives), 70% en psychologie, 76% en droit et 93% en première années des études communes de médecine (Paces), a rappelé la présidente de l'Unef, s'appuyant sur les chiffres du ministère de l'Enseignement supérieur. Tous ces candidats avaient placé ces choix en premier vœu.

Pro A: Strasbourg revient à hauteur de Chalon
Comme l'indique Jean-Denys Choulet , Chalon est outsider mais a une carte à jouer:" Dans cette finale, on est outsider. En face c'est une belle équipe et depuis le retour de Vincent Collet , la machine est repartie.

Tirage au sort. Cette année, pour la première fois, un millier de jeunes qui avaient choisi la Paces en premier vœu, sur la région parisienne, ont été placés en liste d'attente, à la suite d'un tirage au sort. Le ministère a indiqué qu'ils obtiendraient finalement une place à l'issue de la deuxième vague de réponses, fin juin. Un phénomène à l'oeuvre depuis plusieurs années. Mais le tirage au sort se fera bel et bien pour les filières les plus tendues, dont notamment la Staps, comme c'est d'ailleurs le cas depuis plusieurs années. Elles étaient 78 l'an dernier à la même époque. En septembre 2016, 3 500 élèves s'étaient retrouvés sans proposition de formation.

Une nouvelle hausse (46.000 cette année) des candidatures sur APB s'est traduite par une poussée du nombre d'étudiants placés en listes d'attente, à l'issue de la première vague de réponses le 8 juin.

Super Mario Odyssey sur Nintendo Switch le 27 octobre !
Ici on vous proposera un vaste monde et un jeu de type " bac-à-sable " aux nombreuses possibilité. Mario voyage alors à travers le monde à bord de l'Odyssée pour la sauver.

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a annoncé dans Le Parisien qu'elle souhaitait mettre fin à la pratique du tirage au sort pour l'admission dans les universités, et cela dès la rentrée 2018. Tout récemment, le Conseil d'État a rejeté en référé deux requêtes demandant la suspension d'une circulaire autorisant le tirage au sort à l'entrée de l'université lorsque la demande dépasse les capacités d'accueil. Le syndicat a également mis en place un numéro vert non surtaxé, le 0 806 079 069, ainsi que des permanences syndicales "pour pouvoir recueillir les dossiers et aller ensuite, fac par fac, puis au niveau national, déposer les dossiers pour tenter d'inscrire les étudiants", explique-t-elle.

Comment Macron a organisé la prise du Palais Bourbon — Législatives
A la présidentielle, la dirigeante frontiste avait en effet dépassé les 50% dans 45 circonscriptions au second tour. En revanche, l'ex-Premier ministre Manuel Valls a annoncé être " nettement en tête " dans l'Essonne.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL