Marion Maréchal-Le Pen, des adieux et des cailloux semés pour l'avenir

Elisa Mosse
Juin 16, 2017

Au premier tour, Gilbert Collard (32,27% des voix) a devancé Marie Sara (32,16% des voix) de 48 voix avec 13.991 suffrages et un taux d'abstention de 50,24% dans la circonscription.

"On a été un duo de choc durant ces cinq années, j'ai beaucoup appris à ses côtés", assure la jeune femme.

Henrique très généreux avec Sirigu, la raison cachée — PSG
En effet, après six ans de présence, Sirigu va bénéficier d'un joli coup de pouce financier de la part d'Antero Henrique . Il serait courtisé par le Torino, qui pourrait faire de lui le successeur de Joe Hart, sur le départ.

Gilbert Collard avait envie d'engueuler les électeurs, mercredi 14 juin, pour sa principale réunion publique de l'entre-deux-tours des législatives. "Parce qu'il est indispensable qu'il y ait un peu d'insolence à l'Assemblée pour bousculer cette tiédeur, ce politiquement correct.qui malheureusement risque de terriblement s'accentuer avec Emmanuel Macron et avec des candidats inexpérimentés, inconnus et parfois même, disons le, médiocres quand ce n'est pas carrément lâches puisqu'ils refusent même de débattre", martèle Marion Maréchal-Le Pen.

En meeting, le candidat FN, qui a reçu le soutien de Marion Maréchal-Le Pen juge l'abstention responsable de ses difficultés. Mais derrière la bonne humeur apparente, M. Collard l'a mauvaise. "Je suis venu te dire +reviens+", commence-t-il, la salle scandant "reviens!" en choeur en direction de la benjamine des Le Pen.

La nouvelle Polo TGI GNV attendue avant la fin de l'année — Volkswagen
L'habitabilité de la Polo 6 est ainsi plus généreuse que celle de la Golf 4 lancée voici 20 ans. Dès lors, les férus de sportivité ne pourront goûter qu'aux 5 ouvrants de la Polo GTi .

Puis, il a poursuivi sur le registre émotionnel: " Si certains "regrettent le départ de Marion, ce n'est pas une raison pour me laisser tomber", a-t-il déclaré avant d'expliquer à propos d'Emmanuel Macron qu'il veut "au moins pouvoir l'emmerder" à l'Assemblée nationale.

"

"Allez voter, bande de feignants!"

".

Officiel : Pierre Lees-Melou quitte Dijon pour Nice
L'AFP précisait le 15 juin que le joueur formé à Bordeaux s'engagerait pour quatre ans. "C'est une grande fierté d'avoir accueilli et découvert Pierre Lees-Melou au DFCO".

Après Henri Guaino (dissident Les Républicains) qui a qualifié son électorat de "à vomir", c'est au tour de Gilbert Collard (FN) de s'en prendre à ses électeurs.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL