L'alliance LREM-Modem largement en tête — Législatives en France

Dominique Dufresne
Juin 16, 2017

Dans le Doubs se déroulera un duel REM/socialiste.

Depuis l'entrée en vigueur en 2002 du quinquennat et la coïncidence entre scrutin présidentiel et législatives (le mandat des députés étant de cinq ans), les Français ont aussi tendance à donner mécaniquement une majorité au président tout juste élu.

Le Parti socialiste, qui contrôlait la moitié de l'Assemblée sortante, s'effondrerait avec ses alliés autour de 15 à 40 sièges, soit encore moins que les 57 de la débâcle de 1993. "Chancelière #Merkel: Mes félicitations sincères à @EmmanuelMacron pour le grand succès de son parti au 1er tour. Un vote pour des réformes", a tweeté le porte-parole de Mme Merkel, Steffen Seibert.

L'ex-chancelier Helmut Kohl est mort
L'ancien chancelier de la Réunification allemande Helmut Kohl est décédé, annonce ce vendredi le journal allemand Bild . Il avait également subi une lourde opération cardiaque en 2012 et deux opération chirurgicales en octobre 2016.

Alors que le mouvement d'Emmanuel Macron, La République En Marche (LREM) allié au MoDem est quasiment assuré d'obtenir la majorité absolue à l'Assemblée nationale après une victoire écrasante au premier tour des élections législatives françaises dimanche, plusieurs anciens candidats à la présidentielle concouraient pour un poste de député et le bilan de leur premier tour est mitigé.

Pour avoir le droit de se présenter au second tour, il faut avoir obtenu au premier tour un nombre de suffrages au moins égal à 12,5 % du nombre des électeurs inscrits dans la circonscription. "Malgré l'abstention, le message des Français est sans ambiguïté", a-t-il estimé. La France insoumise (LFI), parti de gauche radicale de Jean-Luc Mélenchon, et le Parti communiste obtiennent ensemble 13,74%, le Parti socialiste et ses alliés 9,51%, et les listes écologistes 4,30%. Ce scrutin a été marqué par une débâcle historique du PS, un net revers pour la droite et le FN et une abstention record.

La droite (entre 20,9 et 21,5% des voix), qui espérait en début de campagne priver le président Macron de majorité et le forcer à la cohabitation, terminerait avec 70 à 130 élus. Le parti, engagé quelques semaines plus tard dans les élections législatives, renoue avec le triomphe. Ainsi, il devrait pouvoir s'appuyer sur 400 à 455 députés sur 577.

Officiel : Pierre Lees-Melou quitte Dijon pour Nice
L'AFP précisait le 15 juin que le joueur formé à Bordeaux s'engagerait pour quatre ans. "C'est une grande fierté d'avoir accueilli et découvert Pierre Lees-Melou au DFCO".

"Nous avons subi une déception dans le score" a déclaré le vice-président du FN, Florian Philippot, en appelant à la "mobilisation générale" pour le second tour du 18 juin.

Quant au Front national, il obtiendrait seulement 1 à 10 sièges, contre 2 lors de la précédente législature. Divisés, la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon et le PCF pourraient espérer entre 10 et 23 fauteuils. Ces élections n'ont pas réussi à mobiliser massivement les Français.

"Ce soir rien n'est acquis", a pris soin de souligner dimanche soir la présidente par intérim de REM Catherine Barbaroux, en soulignant que la "faible participation doit plus que jamais nous inviter à poursuivre nos efforts pour renforcer l'engagement citoyen qui est au coeur du projet de la République en marche et même à l'origine de sa construction". Le président pro-européen bénéficie d'une véritable "Macronmania". Les titres des quotidiens nationaux ne laissent aucun doute sur la couleur de la future "chambre bleu Macron" (L'Humanité). Avec un score de 13,2% très éloigné de celui de Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle (21,3%).

E3 2017 > Kirby et Yoshi sur Switch en 2018
Il semble bien que Nintendo croie au potentiel de la Switch pour intéresser ce genre de compétition. D'autres jeux ont été évoqués, comme Splatoon 2 , FIFA 2018, Pokemon ou encore Arms .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL