Le monde sous le choc après l'attaque à Londres

Dominique Dufresne
Juin 4, 2017

Il a joint Theresa May, la Première ministre britannique par téléphone peu après.

"Vous ne disposons pas encore de tous les détails, mais il s'agissait d'une attaque délibérée et lâche contre des Londoniens innocents et des visiteurs de notre ville qui profitaient d'un samedi soir. Il n'existe aucune justification possible pour de tels actes barbares", a-t-il déclaré dans un communiqué. Elle a également souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

"Au delà des frontières, nous sommes aujourd'hui unifiés dans l'horreur et la douleur, mais aussi dans la détermination". La chancelière a souligné que l'Allemagne restait "ferme et résolue" dans la lutte contre le terrorisme, aux côtés du Royaume-Uni.

De l'autre côté de l'Atlantique, le président Donald Trump a tweeté: "Quoi que les Etats-Unis puissent faire pour apporter leur aide à Londres et au Royaume-Uni, nous serons là".

Le bilan s'alourdit à sept morts et 48 blessés
Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, s'est exprimé sur BFM et confirme que quatre blessés sont Français. Le président français Emmanuel Macron a assuré dimanche que la France était "aux côtés du Royaume-Uni". 04H00.

"Département d'Etat: " Des attaques lâches contre des civils innocents ".

Bill de Blasio, maire de New York "New York se tient au côté des Londoniens". "Nos prières vont aux victimes, à leurs familles et aux courageux membres des services de sécurité" qui sont intervenus contre les agresseurs.

Le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, a condamné "des actes lâches et insensés".

Présent au souper de la Tribune de presse parlementaire de la Chambre des communes, le premier ministre fédéral Justin Trudeau a écrit sur son compte Twiter: "Terribles nouvelles de Londres".

L'UE et la Chine s'affirment après le retr — Climat
Il n'a pas indiqué quelle serait sa décision, mais selon des médias américains un retrait de l'accord est probable. Le monde des affaires s'est, dans sa grande majorité, prononcé pour un maintien au sein de l'accord de Paris.

Le Premier ministre québécois, Philippe Couillard, a eu lui une "pensées aux victimes (des) attaques à Londres contre nos valeurs démocratiques". "Mes pensées vont aux victimes et leurs proches".

Le président français Emmanuel Macron a, lui aussi, réagi dans la nuit tout comme le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, a expliqué que ses "pensées et prières sont avec les victimes et leurs familles". La chanteuse doit participer dimanche soir à Manchester à un concert commémoratif.

Des Français figurent parmi les "victimes" — Attentat de Londres
D'autres personnes, plus légèrement touchées, avaient été prises en charge sur les lieux de l'attaque. Les Conservateurs et les Travaillistes l'ont fait savoir ce dimanche matin.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL