Trump bouscule ses Alliés sans s'engager — Otan

Dominique Dufresne
Juin 2, 2017

"Nous allons arrêter ça", a-t-il dit, selon des "participants à la rencontre" explique le Spiegel. S'il a souligné que l'Alliance était un outil de "paix et de sécurité" dans le monde, Donald Trump n'a pas, contrairement à ce qui était espéré, exprimé explicitement son attachement à "l'article 5", véritable socle de l'Otan qui prévoit que les Alliés volent au secours d'un des leurs en cas d'agression extérieure. Pourtant, le budget de l'Otan est actuellement financé à 70 % par les États-Unis.

EUROPE Pour sa première visite officielle à Bruxelles, le président des États-Unis a multiplié les déclarations au sujet de l'Europe... "C'est injuste pour les contribuables" américains, a-t-il reproché.

Emmanuel Macron a su s'imposer face à Donald Trump ce qui a beaucoup étonné les journalistes américains, qui sont plutôt habitués du contraire.

Roland-Garros: Monfils et Gasquet ont rendez-vous au troisième tour
Pas moins de huit Français seront sur les courts ce jeudi pour la 5e journée des Internationaux de France. Douze fautes directes face à Monteiro, un gaucher qui tape quand même très fort, c'est peu.

En 2015, l'annonce de l'adhésion de ce pays de 600.000 habitants majoritairement slaves et orthodoxes avait entraîné des manifestations émaillées de violences, organisées par l'opposition prorusse. "Chaque président s'est agrippé à la main de l'autre avec une intensité considérable, leurs phalanges sont devenues blanches, leurs mâchoires se sont serrées et leurs visages se sont crispés ".

Il les a exhortés à "éradiquer le terrorisme", après avoir demandé une minute de silence pour les victimes de l'attentat djihadiste, de Manchester.

"L'Otan du futur doit se concentrer sur le terrorisme et l'immigration, ainsi que sur les menaces de la Russie sur les frontières est et sud de l'Otan", a-t-il déclaré lors d'un discours, pour sa première participation à un sommet de l'Otan. M. Trump a rappelé qu'à peine cinq pays avaient atteint le seuil requis.

Feuilleton à haut risque pour l'exécutif — Affaire Ferrand
Mais ce n'est pas au Premier ministre, ce n'est pas au porte-parole du gouvernement de déclencher des enquêtes", a-t-il déclaré. Ferrand, soutien de la première heure d'Emmanuel Macron, estimant que c'est d'ailleurs en tant que tel qu'il est visé.

Mais Donald Trump n'avait pas dit son dernier mot. Des pays comme la France, l'Allemagne ou l'Italie étaient jusqu'ici réticents, craignant que cela détériore encore davantage l'image de l'Otan dans le monde arabe, même si tous les Alliés participent à titre individuel à cette coalition.

C'est donc en rencontrant Donald Trump qu'il a fait ses premiers pas sur la scène diplomatique mondiale.

Les deux hommes ont ensuite été rejoints par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, puis une réunion élargie a eu lieu avec notamment le président du Parlement européen Antonio Tajani et la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini. Début avril, son équipe de campagne s'interrogeait déjà sur le premier message qu'il lui faudrait délivrer à Donald Trump.

Emmanuel Macron à l'inauguration du Meraviglia à STX Saint-Nazaire
Le président est là pour annoncer une bonne nouvelle: 4,5 milliards d'euros de commandes pour quatre nouveaux paquebots. Une cérémonie à laquelle assistait le président de la République , Emmanuel Macron .

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL