L'ONU dénonce une attaque meurtrière dans le sud — Libye

Dominique Dufresne
Mai 20, 2017

Ce qu'a démenti un porte-parole de la troisième force. Dans la même journée de jeudi, les gardes-côtes italiens ont annoncé avoir coordonné le secours de 2 300 migrants.

Des groupes jihadistes sont accusés d'avoir commis des dizaines d'attentats et d'assassinats contre des militaires et des membres des services de sécurité ces dernières années dans l'est de la Libye, en particulier dans la grande ville de Benghazi.

Parmi eux figuraient 103 soldats d'un groupe armé, la 12e Brigade, affilié à l'ANL, a déclaré vendredi Ahmed al Mismari.

Ligue 2: Strasbourg, le phénix du foot français
Pour le match du titre à domicile, les fans strasbourgeois étaient 27 503 à la Meinau , soit un nouveau record d'affluence. Le club alsacien revient d'une liquidation judiciaire en 2011 et n'avait récupéré son statut professionnel qu'en 2016.

L'ONU avait évoqué un peu plus tôt un nombre important de morts et "des informations sur des exécutions" sans donner de détails.

Les violents affrontements se sont déroulés près de la base aérienne de Brak Al Chati, contrôlée par l'ANL du maréchal Haftar. Dans un communiqué à la tonalité inquiète, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour la Libye, Martin Kobler, s'est dit "indigné" par le "nombre important de victimes" et les allégations d'exécutions sommaires.

Le GNA a mis en place une commission d'enquête et décidé de "suspendre le ministre de la Défense, al-Mahdi al-Barghathi, et le commandant de la 3ème Force jusqu'à ce que soient identifiés les responsables" de l'attaque, selon une décision parue vendredi soir.

François Hollande clôture son mandat avec un couscous tunisien
Au cours de cet échange confidentiel, le président sortant a livré quelques secrets d'Etat , dont les codes nucléaires. Une cérémonie qui se conclura par l'investiture officielle du nouveau chef de l'État français.

Le gouvernement d'union nationale de Fayez al-Sarraj, ainsi que le ministère de la Défense, avaient tous deux condamné préalablement l'attaque de jeudi, affirmant ne pas avoir donné d'ordre en ce sens.

Dans une lettre adressée à l'ONU, l'Union européenne et la Ligue des Etats arabes, le président du GNA appelle la communauté internationale à une " intervention urgente " pour mettre fin à la détérioration de la situation dans le sud libyen.

La base de Brak al-Shati est située à 650 km au sud de Tripoli, dans une région désertique et marginalisée, où l'Etat est quasiment absent depuis que la Libye est plongée dans le chaos à la suite de la chute du dictateur Mouammar Kadhafi en 2011.

Hulot "certain de trouver un point de rencontre" avec Philippe
POLITIQUE Les positions de Nicolas Hulot sur le nucléaire ou le Ceta pourraient notamment poser problème... Or, le point chaud sera à n'en pas douter le nucléaire .

Une récente rencontre à Abou Dhabi entre le chef du GNA, Fayez al-Sarraj, et le maréchal Haftar, a permis un timide rapprochement entre les deux hommes qui ont convenu d'arrêter l'escalade militaire dans le sud. Il a dénoncé "une violation grave de l'accord de trêve conclu à Abou Dhabi" entre M. Sarraj et le maréchal Haftar.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL