Donald Trump ordonne une "campagne d'annihilation" des djihadistes en Irak et Syrie

Dominique Dufresne
Mai 20, 2017

La Syrie et la Russie ont vivement condamné le bombardement américain, Damas assurant qu'elle ne se laissera pas "intimider".

"La coalition a frappé des forces pro-régime (.) qui posaient une menace pour des forces américaines et des forces alliées (syriennes) à At Tanf" près de la frontière jordanienne, a déclaré le colonel Ryan Dillon, un porte-parole militaire de la coalition en Irak.

Les victimes sont "pour la plupart non syriennes", a ajouté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG proche des rebelles. Les Etats-Unis et la coalition ne bombardent pas les forces liées au régime syrien, à l'exception du bombardement de la base aérienne syrienne d'Al-Shayrat au début avril, décidée par le président Donald Trump après une attaque chimique imputée au régime.

Etats-Unis Qui souhaite la destitution de Trump ?
Et il aurait réclamé la semaine dernière des moyens supplémentaires pour l'enquête au ministère de la Justice, selon des médias. Comey, puisque le directeur du FBI était devenu un paria chez les démocrates pour son rôle dans l'enquête sur Mme Clinton.

Selon M. Mattis, "il semble que les Russes", autres alliés du régime syrien, "aient tenté de dissuader" le convoi bombardé de s'approcher d'Al-Tanaf, mais sans succès. Alors que le "califat" autoproclamé par les terroristes du groupe État islamique à cheval sur l'Irak et la Syrie se réduit en peau de chagrin, tous les protagonistes essaient de s'emparer des dépouilles. La coalition internationale conduite par les Etats-Unis s'y trouve avec des rebelles formés principalement en Jordanie et qui lui sont affidés.

Il s'agit pour ces rebelles de tenter de remonter vers le point-frontière de Boukamal, tenu par l'EI.

Le régime, les rebelles et l'EI se partagent le contrôle de la province centrale de Hama. La semaine dernière, elle a ainsi bombardé des combattants du groupe sunnite extrémiste, qui venaient de remettre la ville et le barrage de Tabqa aux forces soutenues par la coalition menée par les Etats-Unis, les forces démocratiques syriennes (FDS).

Miss France 2018 en décembre au Mach 36 de Déols !
Ce ne sera pas en Guyane, région où vit Alicia Aylies, pour des raisons d'organisation, mais en métropole, à Châteauroux . La soirée sera retransmise en direct sur TF1, et sera animée par le tandem Jean-Pierre Foucault - Sylvie Tellier.

Dans un communiqué, le Centcom précise que "la coalition opère dans la région d'al-Tanaf depuis des mois où elle entraîne et conseille des forces engagées dans le combat contre l'EI".

" Quelle que soit la raison ayant motivé la décision du commandement des États-Unis d'effectuer un tel bombardement, il est illégitime, illégal et il s'agit d'une nouvelle grave violation de la souveraineté de la Syrie", a déclaré le chef de la diplomatie russe, cité par l'agence de presse Interfax lors d'une conférence de presse à Nicosie.

Ce bombardement risque d'avoir un impact négatif sur les "efforts de ceux qui luttent réellement +sur le sol+ et dans les airs contre les terroristes de l'EI et de l'ancien Front al-Nosra", a-t-il affirmé.

Historique ! Une femme au sifflet la saison prochaine en Bundesliga
Enfin en 2006, elle échoue de peu à devenir la première femme à arbitrer une Coupe du Monde masculine. Mme Steinhaus est une fonctionnaire de police de 38 ans originaire d'Hanovre.

Il a ajouté qu'à sa connaissance, la Russie n'avait pas été prévenue des frappes de la coalition. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL