Des chercheurs développent des ovaires imprimés en 3D pour souris

Olivia Lacan
Mai 20, 2017

Depuis de nombreuses années, des patientes malades se voient proposer de congeler un de leurs ovaires qui sera greffé dans l'abdomen une fois le cancer vaincu. Une avancée qui laisse entrevoir l'espoir d'apporter à terme une nouvelle solution aux femmes souffrant de problèmes de fertilité.

Née il y a moins de quinze ans, la bioimpression 3D offre des perspectives inédites pour "réparer" le corps humain.

Un diplomate marocain agressé par un diplomate algérien — Caraïbes
Qu'un représentant algérien se déplace jusqu'à Sainte-Lucie et énervé par la demande de nos représentants, en vienne ainsi aux mains.

Dans la revue Nature Communications, une équipe de chercheurs annonce avoir permis à des souris infertiles de donner naissance à une progéniture saine grâce à l'implantation d'ovaires artificiels imprimés en 3D. Leurs recherches ont pour objectif de venir en aide aux patientes ayant été atteintes d'un cancer pendant leur enfance, car les traitements utilisés dans ce cas affectent le cycle menstruel et la fertilité. Mais cette option n'est pas sans risques, car l'ovaire, prélevé avant le traitement anticancer, peut parfois contenir et donc disséminer des cellules tumorales. "Les follicules ovariens humains sont bien plus gros que ceux des souris et ils grossissent si vite que les ovaires implantés devraient être remplacés [pendant la grossesse]", prévient le site The Verge. Le challenge pour les chercheurs a été de trouver le maillage optimal pour favoriser le bon développement des follicules sphériques qui, sous l'effet du cycle hormonal féminin, finiront par libérer les ovocytes.

Des chercheurs en reproduction et des ingénieurs de l'université de Northwestern, à Chicago, ont tenté de relever un défi, celui de restaurer la fécondité des femmes stériles. Il en résulte que les hormones produites par les follicules peuvent aboutir dans la circulation sanguine.

Des boucles d'oreilles à 57 millions de dollars!
La première boucle d'oreille pesant 14,54 carats, baptisée Apollo Blue, a été vendue pour 42 millions de dollars (38 M EUR). Le GIA la considère comme étant un diamant "des plus chimiquement purs".

"En cas de leucémie, on a rarement la possibilité de procéder à une stimulation et à une ponction ovariennes pour recueillir des ovocytes avant le début du traitement de la patiente", précise le Pr Poirot. Si cette technique a permis aux souris d'ovuler, de s'accoupler, d'accoucher et ensuite d'allaiter leurs souriceaux, pourquoi ne serait-ce pas faisable chez l'être humain?

Steam : bientôt l'heure des soldes !
En tant que joueur régulier, vous aurez très certainement déjà fait affaire à ce genre de soldes sur la plateforme de Valve. Que ce soit pour les soldes d'été, d'automne ou d'hiver, votre carte bleue souffre si vous cédez à la tentation.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL