8 choses à retenir de l'annonce du nouveau gouvernement d'Edouard Philippe

Elisee Touchard
Mai 20, 2017

En effet, dans le nouveau gouvernement annoncé ce mercredi après-midi, deux ministres ne s'étaient pas retenus de critiquer Emmanuel Macron.

Le nouveau Premier ministre Edouard Philippe, interrogé sur le projet de loi de moralisation publique dont Emmanuel Macron a promis le dépôt avant les élections législatives, a expliqué jeudi préférer "les règles claires plutôt que l'inquisition". Mais il en a soigneusement tenu compte lorsqu'il a composé son gouvernement avec son Premier ministre Edouard Philippe. "C'est un très bon choix pour la stratégie d'ouverture et d'élargissement".

Emmanuel Macron veut aussi réaliser une rupture politique, avec un gouvernement rassemblant des responsables venus de la droite et de la gauche, pivot de sa doctrine politique. Le chef de file de la droite, François Baroin, lui, n'hésite pas à parler du risque de "dynamitage" de son camp, déjà ébranlé par l'élimination historique de son candidat au premier tour la présidentielle.

Moto. Jacques Bolle : "Il peut y avoir un effet Zarco"
En 2018, les règles n'évolueront pas et nous aurons une année d'expérience, ce qui m'aidera certainement à me hisser davantage. Je veux remercier mon manager Laurent Fellon qui m'a toujours aidé, et merci à tous ceux qui m'ont suivi depuis le début.

Le premier Conseil des ministres est prévu jeudi matin. "Par définition quand on accepte l'offre du Président de la République (.) on rentre dans une logique nouvelle et on essaie de donner au président la République, et au gouvernement que je dirige, une majorité pour faire avancer le pays", a répondu Edouard Philippe.

Plusieurs figures de proue de la société civile se distinguent: l'escrimeuse Laura Flessel, ministre des Sports, l'éditrice Françoise Nyssen, ministre de la Culture, ou Muriel Pénicaud, ministre du Travail, passée par Danone et Dassault Systèmes.

Le ministre socialiste sortant de la Défense Jean-Yves Le Drian reste au gouvernement comme "ministre de l'Europe et des Affaires étrangères".

"Il existe d'autres alternatives à Notre-Dame-des-Landes" pour Nicolas Hulot
A propos de Notre-Dame-des-Landes, " il existe d'autres alternatives, la médiation qui va démarrer probablement en fera la démonstration ", a-t-il estimé.

La parité est également parfaitement respectée, avec onze femmes et onze hommes et autant de ministres de plein exercice de l'un comme de l'autre sexe.

Nicolas Hulot attirera de la même manière la lumière des projecteurs. Le gouvernement d'Édouard Philippe comportera donc finalement seize ministres (neuf hommes et sept femmes), deux rattachés à un ministère (des femmes), et quatre secrétaires d'Etat (deux femmes et deux hommes).

Le député de l'Eure Bruno Le Maire est nommé ministre de l'Economie, tandis que le maire de Tourcoing Gérald Darmanin devient ministre de l'Action et des Comptes publics.

Unai Emery écarte encore Ben Arfa — PSG
Tout comme le milieu de terrain polonais Grzegorz Krychowiak qui a " demandé à évoluer avec la CFA pour jouer les 90 minutes ". Emery a évoqué une obscure raison " technique " pour expliquer l'absence de l'ancien Niçois.

François Bayrou (66 ans), président du Mouvement démocrate (MoDem, centre droite), soutien de la candidature de Macron, a été nommé à la Justice, avec le statut de ministre d'Etat. Lire son portrait et le point sur les enjeux de son secrétariat d'Etat. Une trentaine d'élus de droite et du centre ont demandé lundi à leurs familles politiques de "répondre à la main tendue" par le nouveau président, élu sur un programme autoproclamé "et de droite et de gauche".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL