Voici la photo de famille du premier gouvernement de l'ère Macron

Dominique Dufresne
Mai 19, 2017

L'occasion, pour le chef de l'Etat, de poser les bases de l'organisation du travail. Le Président et son Premier ministre ont expliqué vouloir disposer d'un " temps de vérification " des situations fiscales des candidats aux postes et d'éventuels conflits d'intérêt. D'après le porte-parole, Emmanuel Macron a ajouté à l'adresse du gouvernement: "Le long terme est à l'Elysée, les arbitrages quotidiens ou de moyen terme sont faits à Matignon".

C'était, pour beaucoup d'entre eux, leur tout premier conseil des ministres. Enfin, contrairement à l'usage, ils n'ont pas pu rester dans la cour de l'Élysée pour interroger les ministres à l'issue de la réunion, les grilles étant restées fermées. Modérément socialiste, il s'est rallié fin mars à Emmanuel Macron, à qui il a assuré une caution régalienne dans la lutte antiterroriste et sur les grands enjeux stratégiques internationaux.

Avec Bruno Le Maire à l'Economie et aux Finances, exclu illico des Républicains, et Gérald Darmanin à l'Action et aux Comptes publics, Emmanuel Macron donne Bercy à la droite, toujours plus fractionnée.

Le nouveau gouvernement est composé de 18 ministres dont trois ministres d'Etat et quatre secrétaires d'Etat.

La "peine" de Ségolène Royal non retenue au gouvernement
Elle est même allée plus loin, confiant qu'elle serait bien restée "ici ou dans un autre ministère". Comme je ne peux pas continuer dans le public, c'est une opportunité", a-t-elle ajouté.

"Les ministres sont des militants de la majorité présidentielle, ils ne sont plus les militants de tel ou tel parti politique", a-t-il martelé.

Ce gouvernement est "bâti pour durer" au-delà des législatives, a assuré Edouard Philippe jeudi matin. "Un ministre ne pose pas de conditions, ni au Premier ministre ni au président de la République", a toutefois répondu Christophe Castaner lors de son premier point presse.

"Nicolas Hulot suivra la feuille de route d'Emmanuel Macron", a poursuivi le porte-parole du gouvernement, en précisant: "Vous connaissez la position du président de la République élu qui est celle de mettre en œuvre la loi sur la transition énergétique, d'aller vers un mix énergétique [diversification des sources d'énergie] et de faire diminuer avec un calendrier responsable la part du nucléaire dans notre production énergétique".

Les deux têtes de l'exécutif présenteront prochainement une "circulaire sur la place des cabinets" ministériels.

New York: qui est Richard Rojas, le chauffard de Times Square
Ils indiquent qu'un homme est en garde à vue et privilégient pour le moment la piste de "l'incident isolé", ajoutant qu'une enquête est en cours.

Comme le veut la tradition, la nouvelle équipe fera une photo de famille, du moins si la météo qui s'annonce pluvieuse le permet. Un cliché uniquement avec les femmes du gouvernement, en compagnie du Premier ministre Edouard Philippe et du Président Emmanuel Macron, a aussi été pris.

L'ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian sous François Hollande hérite des Affaires étrangères, un département appelé désormais ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, alors que le sénateur-maire de Lyon et l'un des principaux soutiens d'Emmanuel Macron a été nommé ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur.

Au quatrième rang, de gauche à droite: Marielle de Sarnez (ministre des Affaires européennes), Frédérique Vidal (ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation), Annick Girardin (ministre des Outre-mer), Elisabeth Borne (ministre chargée des Transports).

Emmanuel Macron : quand les politiques juraient qu'il n'était pas " un candidat sérieux "
L'abstention s'est élevée à 25,44% des inscrits sur les listes électorales, en hausse par rapport au premier tour (22,23%). L'une des premières mesures annoncées est le dépôt d'une loi sur la " moralisation politique ".

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL