Un scrutin pour ou contre Rohani et l'ouverture — Présidentielle en Iran

Dominique Dufresne
Mai 19, 2017

Deux challengers, un réformateur et un conservateur, ont maintenu leur candidature, le premier ayant appelé officiellement à voter pour Hassan Rohani, soutenu par les réformateurs et les modérés. Les bureaux ont ouvert à 3h30 GMT.

Plus de 56 millions d'Iraniens sont appelés à se rendre aux urnes en ce vendredi 19 mai pour élire le président de la République islamique d'Iran pour un mandat de quatre ans.

Près d'une cinquantaine de manifestants se sont rassemblés jeudi soir devant l'ambassade d'Iran, avenue Franklin Roosevelt à Ixelles, pour dénoncer "la mascarade" que représente, selon eux, l'élection présidentielle iranienne de vendredi.

Législatives: Wauquiez (LR) renonce pour rester président de région
Qu'il ne vienne pas nous parler du caractère sacré de la parole donnée car il aura tout de même hésité. Il a choisi de se consacrer à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Son adversaire Ebrahim Raissi, qui a voté dans une mosquée d'un quartier populaire du sud de la capitale, a de son côté prévu "une participation maximale".

Le guide suprême de la Révolution, l'ayatollah Ali Khamenei, a appelé les Iraniens à se mobiliser pour cette élection qualifiée d'" importante " à l'antenne de la télévision publique.

En revanche, Moshen, 32 ans, qui travaille dans le secteur culturel, a choisi M. Raissi car "notre pays est entouré d'ennemis".

Un sérieux concurrent chez les SUV compacts — Skoda Karoq
Après avoir fait le plein de photos ce jeudi, Skoda nous livre aujourd'hui la première vidéo de son nouveau Karoq (2017). Cinq moteurs - deux essence et trois diesel - s'échelonnent de 115 à 190 ch sous le capot du nouveau Skoda Karoq .

Elle se tient deux jours après la décision américaine de renouveler l'allègement des sanctions contre l'Iran, conformément à l'accord nucléaire de 2015 entre Téhéran et six grandes puissances, dont les Etats-Unis. Investisseurs et grandes banques internationales restent réticents en raison de l'attitude des Etats-Unis qui, depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump en janvier, ont renforcé les sanctions non liées au programme nucléaire.

Hasard du calendrier ou pas, M. Trump assistera ce week-end à un sommet avec des dirigeants musulmans du monde entier en Arabie saoudite, grand rival régional de l'Iran. Malgré l'hostilité américaine, l'ambition de Rohani est de poursuivre l'ouverture au monde pour attirer davantage d'investissements, tandis que Raissi veut défendre les classes les plus défavorisées en privilégiant "l'économie de résistance" axée sur la production nationale. Également à l'actif du président sortant, une forte baisse de l'inflation, passée de 40% il y a quatre ans à environ 8%. Avec un taux de chômage de 12,5 % - 27 % chez les jeunes - et une croissance de 6,5 % en 2016, essentiellement due à la reprise des exportations de pétrole, l'économie est l'enjeu principal de ce scrutin. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Agnès Buzyn nommée ministre des Solidarités et de la Santé
Elle est l'auteur de plus d'une centaine de publications originales dans des revues en langue anglaise à comité de lecture. Elle est également professeur d'hématologie à l'université Pierre et Marie Curie à Paris.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL