Toyota soutient un projet de voiture volante

Elisee Touchard
Mai 19, 2017

Toyota a décidé de participer au financement du projet de voiture volante développé par Cartivator, un groupe d'ingénieurs qui a pour objectif d'allumer la flamme olympique de Tokyo avec ce véhicule en 2020.

La voiture volantes, vous y croyez? Le constructeur automobile japonais Toyota entend prendre part à cette évolution de la mobilité urbaine comme le suggère un récent rapport de Nikkei. Cartivator espère pouvoir utiliser son Skydrive pour allumer la flamme des Jeux Olympiques de Tokyo, prévus en 2020. Plus exactement, c'est un groupe de jeunes ingénieurs réunis depuis 2012 sous le label Cartivator qui a convaincu quinze compagnies du groupe Toyota, dont le constructeur lui-même. Un prototype de "SkyDrive ", c'est le nom du projet, devrait être achevé d'ici 2018.

Nouveau scandale, Trump aurait demandé au FBI d'arrêter une enquête — Etats-Unis
Mais la plupart des élus savent que le témoignage de James Comey sera déterminant pour l'avenir de la présidence Trump. Le problème, c'est que, pour l'instant, l'enquête n'est pas assez avancée pour savoir exactement.

Evidemment, le projet est pour le moment essentiellement de la démonstration: on ne sait pas trop comment, légalement, on pourrait réguler la conduite des voitures volantes; il reste encore beaucoup à parcourir pour qu'on voit ce type d'engin dans nos rues.

Le groupe veut fabriquer un véhicule volant faisant 2,90 mètres de long pour 1,30 mètre de large, détaille BBC news.

Législatives: Wauquiez (LR) renonce pour rester président de région
Qu'il ne vienne pas nous parler du caractère sacré de la parole donnée car il aura tout de même hésité. Il a choisi de se consacrer à la présidence de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Selon ses concepteurs, le SkyDrive peut atteindre une vitesse de 150 km/h sur la route et de 100 km/h une fois dans les airs. La Skydrive est conçue pour un seul passager, le conducteur-pilote. Toyota vient en effet de laisser entendre qu'il voyait en la voiture volante la prochaine étape du transport. Le cofondateur de Google, Larry Page, est lui aussi séduit par l'idée et soutient des projets en ce sens, tout comme Airbus.

Cyril Hanouna accusé d'homophobie
Mis sur haut-parleur, l'homme lui rétorque qu'il veut bien lui passer "le crépi" et le prendre dans une "belle bétonnière". Je suis disponible à partie de 22h PS: "j'aime quand on m'insulte", le tout accompagné d'une photo d'un torse très musclé.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL