Tensions dans la péninsule coréenne après un nouveau tir de missile balistique

Dominique Dufresne
Mai 19, 2017

L'impérialisme américain appuie des opérations encore plus coordonnées avec l'armée sud-coréenne et les agences de renseignement, car il continue de se préparer à la perspective de la guerre avec la Corée du Nord et, en fin de compte, avec la Chine.

La Corée du Nord a procédé aujourd'hui, dimanche 14 mai, à un tir de missile balistique, a indiqué l'armée sud-coréenne dans un communiqué.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur "grande inquiétude" face au "comportement hautement déstabilisant et la défiance flagrante et provocatrice de la RPDC à l'encontre du Conseil de sécurité, menant des tirs de missiles balistiques en violation de ses obligations internationales suivant les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU", ajoute la déclaration.

Ce nouveau type de missile, d'une portée sans précédents, serait capable, selon les experts, d'atteindre les bases américaines du Pacifique.

Voici à quoi a ressemblé le premier conseil des ministres — Macron-Philippe
Quelques jours après son arrivée Emmanuel Macron obtient la confiance de 45 % des Français. Il est " évidemment bâti pour durer " au-delà des législatives, a assuré Édouard M.

La Corée du Nord a revendiqué un tir réussi, assurant que le missile était capable de transporter une ogive nucléaire.

"Ce qui est plus important", déclare John Schilling, expert en armement de l'organisation "38 North", c'est que ce test "pourrait constituer un progrès important sur la voie du développement d'un missile balistique intercontinental (ICBM)".

Il s'agit du deuxième tir nord-coréen en 15 jours, et du premier depuis la prestation de serment, mercredi à Séoul, du nouveau président sud-coréen Moon Jae-In, qui défend un dialogue avec le Nord.

Washington et Tokyo ont demandé aussitôt une réunion d'urgence du Conseil de sécurité, qui pourrait se tenir mardi après-midi à New York, selon la représentation aux Nations unies de l'Uruguay qui préside le Conseil en mai.

Bourse de Paris. En baisse à l'ouverture (- 0,56 %)
La Commission européenne doit aussi publier ce mercredi ses avis sur les trajectoires budgétaires des pays de la zone euro. Dans ce contexte, les statistiques du jour ont été quelque peu laissées de côté.

Et le tir de missile de dimanche constitue une avancée technique significative, bien que la Corée du Nord puisse en fait chercher à être en position de force avant un éventuel retour à la table des négociations internationales gelées depuis près de dix ans. La Chine ne peut pas s'attendre à un dialogue. Cette menace est bien réelle. "La menace est réelle", a tonné sur Twitter dimanche l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley.

There are no excuses that justify N. Korea's actions. China cant expect dialogue. This threat is real.

L'allié principal de Pyongyang, Pékin, sur qui Washington ne cesse de faire pression, a de son côté appelé "toutes les parties en présence (à) faire preuve de retenue et (à) s'abstenir d'accroître la tension dans la région". Pour Pyongyang, le succès de l'entreprise prouve la capacité de son missile à porter "de lourdes têtes nucléaires ". Une opération directement adressée au nouveau président sud-coréen, qui vise aussi le président chinois Xi Jinping. Il est le premier depuis l'investiture du président Sud Coréen, Moon Jae-In. Ce dernier, un partisan d la réconciliation des deux Corées, a déploré une "provocation irresponsable".

Le milliardaire a ensuite mis de l'eau dans son vin, privilégié la diplomatie, déclarant même qu'il serait "honoré" de rencontrer le dirigeant Kim Jong-Un.

Des Joy-Con aux couleurs du jeu Splatoon 2 — Nintendo Switch
À l'occasion de la sortie de Splatoon 2, Nintendo Switch va lancer des accessoires aux couleurs du jeu. D'ordinaire, les Joy-Con de la Switch sont disponibles en gris, bleu et même en rouge.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL