Qui sont les ministres menacés par les législatives — Gouvernement Philippe

Dominique Dufresne
Mai 19, 2017

Le gouvernement d'Edouard Philippe (n°1 du gouvernement) sera composé de trois ministres d'Etat. L'occasion, pour le chef de l'Etat, de poser les bases de l'organisation du travail.

Composé de onze hommes et onze femmes, il compte au total dix-huit ministres et quatre secrétaires d'Etat.

"Les arbitrages quotidiens ou de moyen terme sont faits à Matignon".

De droite, de gauche et du centre, mais surtout paritaire. Le "long terme" au Président, qui doit "fixer la stratégie", "donner un cap, un sens", préserver "les équilibres de nos institutions". Le ministère des Armées revient à l'eurodéputée Sylvie Goulard, qui siège au Parlement européen sous les couleurs du MoDem, même si elle fait la campagne de Macron depuis l'automne 2016. "Mais le gouvernement est là pour gouverner, là pour préparer ce redressement, là pour incarner quelque chose, là pour lancer des projets", a-t-il affirmé.

De gauche à droite, sur le perron de l'Elysée: Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innonvation, Jean-Michel Blanquer, à l'Education nationale, l'ancienne escrimeuse Laura Flessel, nommée ministre des Sports, et Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat au Numérique. Lire son portrait et le point sur les enjeux de son secrétariat d'Etat.

Jour J pour un gouvernement de rupture, le premier du quinquennat
Premier ministre de François Hollande, il a souhaité lundi 15 mai 2017 " la bienvenue " à Édouard Philippe. Pour rappel, Jacques Chirac avait été élu avec plus de 80% des voix face à Jean-Marie Le Pen.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

"Les ministres sont des militants de la majorité présidentielle, ils ne sont plus les militants de tel ou tel parti politique", a-t-il martelé.

Signe de l'engagement qu'il attend de ses ministres en vue de ce rendez-vous essentiel, il a fait savoir que les ministres battus aux législatives devront démissionner.

En face, Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, a pris place à droite d'Edouard Philippe.

"L'engagement d'un gouvernement très resserré est totalement tenu" avec "une recomposition sans précédent" de l'exécutif, souligne-t-on dans l'entourage d'Emmanuel Macron, qui précise qu'au lendemain des législatives des 11 et 18 juin, "il n'est pas impossible qu'on ait un petit réajustement".

Mathieu Valbuena répond tout aussi sèchement aux propos de Karim Benzema — Sextape
Je prends le temps de réfléchir avant chaque liste, et j'assume mes choix. "J'ai toujours agi comme cela et je ne changerai pas". Moi, je n'ai aucun problème à être exposé à la critique (...) Le joueur a une vision personnelle des choses.

Dans ce gouvernement, deux ministres sont rattachées à un autre ministère. Mais pour éviter toute mauvaise surprise, la présidence Macron a demandé que les vérifications soient menées avant les nominations et exigé que les éventuels conflits d'intérêt soient examinés au-delà de la période de cinq ans prévue par la loi.

Avant de poser pour la traditionnelle photo de famille, cette fois-ci organisée dans les escaliers qui mènent au bureau présidentiel, les ministres étaient invités à s'installer autour d'Emmanuel Macron et de son Premier ministre dans le salon Murat, situé au rez-de-chaussée de l'Elysée. Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont souhaité introduire ce "temps de vérification" alors que "la loi prévoit que cette vérification ne s'opère qu'après leur nomination".

Le premier gouvernement d'Emmanuel Macron a été dévoilé ce mercredi 17 mai.

L'ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian sous François Hollande hérite des Affaires étrangères, un département appelé désormais ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, alors que le sénateur-maire de Lyon et l'un des principaux soutiens d'Emmanuel Macron a été nommé ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur.

Marielle de Sarnez, 66 ans: ministre chargée des affaires européennes.

La robe d'une ministre représentant Al Qods suscite la polémique — Cannes
Et si certains twittos ont approuvé le design, un internaute saluant cette " robe manifeste ", beaucoup ne l'ont pas apprécié. Les Palestiniens veulent néanmoins établir à Jérusalem-Est la capitale de l'État auquel ils aspirent.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL