Pas besoin d'une "plateforme" PS selon Didier Guillaume, proche de Valls — Législatives

Dominique Dufresne
Mai 19, 2017

Et voilà, c'est parti pour la course aux Législatives. "Je ne suis pas en embuscade, je veux la réussite d'Emmanuel Macron", a-t-il d'abord détaillé.

Dès le lundi 8 mai au matin, tout s'est mis en place au sein de son parti politique fondé il y a treize mois pour lui permettre d'entrer à l'Elysée.

Selon lui, l'adhésion au parti d'Emmanuel Macron est un critère indispensable pour postuler. D'autant qu'une candidate En Marche! a déjà posé candidature dans sa circonscription.

Joe Lieberman pressenti pour être le futur patron du FBI — Etats-Unis
Peu de temps après sa nomination, il a critiqué la politique de l'administration démocrate, notamment à l'égard de la Russie. Jeudi, la Bourse de Tokyo a chuté de 1,32%, plombée par la chute du dollar découlant des déconvenues politiques de M.

C'est une sacrée gifle pour Manuel Valls.

Manuel Valls tente depuis le premier tour des élections présidentielles de rejoindre Emmanuel Macron, mais visiblement ce denier, désormais président de la République ne souhaite pas saisir la main tendue. Et oui, adieu Parti Socialiste! "Il aurait dû déposer sa candidature comme chacun", a-t-il ainsi lancé.

Affirmant n'avoir aucune "ambition personnelle dans cette affaire-là", l'élu d'Évry a invité "tous les députés sortants, les progressistes" à lui emboîter le pas.

France : La liste du nouveau gouvernement dévoilée
Une ministre aux Affaires européennes, la centriste Marielle de Sarnez , a également été nommée. Nicolas Hulot attirera de la même manière la lumière des projecteurs.

Mardi, M. cambadélis avait estimé qu'il serait "impossible " à l'ancien chef du gouvernement d'avoir à la fois sa carte d'adhérent au PS et de briguer l'investiture de La République en marche. "(.) Nous mesurons bien le courage qu'il a eu de quitter un Parti socialiste aujourd'hui en décomposition et nous voyons bien aujourd'hui qu'il n'est pas forcément opportun pour le mouvement En marche! d'intégrer cette candidature, quel que soit le passé", a encore déclaré Jean-Paul Delevoye. La République, la laïcité, l'égalité entre les femmes et les hommes...

"Nous sommes dans un moment majeur. Oui, a-t-il souligné. Aujourd'hui, l'essentiel c'est de donner une majorité large et cohérente (...) à Emmanuel Macron pour qu'il puisse gouverner". Il a besoin d'une majorité pour pouvoir faire les réformes envisagées dans son programme électoral.

Il ne s'agit pas d'avoir des états d'âme, il s'agit d'avoir une vision claire.

Jul convoqué dans un commissariat à Marseille
D'autres auditions de personnes de la mouvance artistique autour de Jul , sont à venir dans le cadre de cette enquête. Il a été auditionné dans le cadre d'une enquête préliminaire pour propos injurieux et atteinte à la vie privée .

" Le Parti socialiste doit se dépasser". Oliver Faure se montre beaucoup plus critique à l'égard de l'ancien Premier ministre. Les législatives donneront-elles le coup de grâce au Parti socialiste?

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL