Paris - France: un gouvernement de 22 membres dont trois ministres d'Etat

Olivia Lacan
Mai 19, 2017

Le premier gouvernement du quinquennat d'Emmanuel Macron compte trois ministres d'Etat.

La promesse d'intégrer des membres de la société civile a aussi été tenue.

- Bruno Le Maire est ministre de l'économie.

Comment cela se passe-t-il lorsqu'un maire est nommé au gouvernement? L'élu normand a déjà occupé des postes ministériels.

Selon le député Eric Ciotti, ses camarades qui ont regagné le gouvernement ont préféré les places à leur conviction, "on le déplore et constate par la même qu'ils ont quitté notre famille politique". Le maire de Lyon avait été l'un des premiers à apporter son soutien à Emmanuel Macron dans la course à l'Élysée.

David Pujadas écarté du journal de 20h de France 2 — France
Et c'est une incarnation du service public puisqu'elle a fait de " C à vous " un rendez-vous plébiscité par les téléspectateurs. Delphine Ernotte s'est mise elle-même dans l'œil du cyclone avec ce timing absolument indéchiffrable et carrément désastreux.

Gérard Collomb, 69 ans: ministre d'Etat, ministre de l'intérieur.

Nommé pour sa part lundi dernier, le premier ministre Édouard Philippe, 46 ans, hérite d'un gouvernement dont l'âge moyen est de 54,6 ans et qui comporte des personnalités issues tant de la droite, de la gauche que du centre.

Nicolas Hulot est nommé ministre d'Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire. François Bayrou proposera vraisemblablement de les interdire, au risque d'embarrasser certains de ses collègues, au premier rang desquels se trouve Bruno Le Maire qui mentionne dans sa déclaration d'intérêts l'emploi d'assistante parlementaire jusqu'en septembre 2013 de son épouse, qu'il avait toujours présentée comme une " artiste-peintre ".

Bruno Le Maire, ministre de l'Économie.

▶ Annick Girardin, ministre des Outre-Mers.

La cote de confiance d'Emmanuel Macron et Edouard Philippe très basse
L'arrivée de l'écologiste sur le dossier de l'énergie provoque des inquiétudes sur la gestion de la politique nucléaire. Les deux têtes de l'exécutif présenteront prochainement une " circulaire sur la place des cabinets " ministériels.

Elizabeth Borne est nommée ministre déléguée aux transports. L'épéiste Laura Flessel, championne olympique, est désormais ministre des Sports. Le sarkozyste Gérald Darmanin est nommé ministre de l'Action et des Comptes publics. L'ancien chef de cabinet de Dominique de Villepin et ministre de l'Agriculture de Nicolas Sarkozy a rêvé de la présidence de l'UMP en 2015.

▶ Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, et de l'Innovation. Le Travail est attribué à Muriel Pénicaud, ancienne DRH du groupe Danone - un choix malin pour un poste qui sera très exposé, avec la réforme du droit du travail annoncée par ordonnances. En effet, Françoise Nyssen, fille du Belge Hubert Nyssen et fondateur de la maison d'édition Actes Sud, devient ministre de la Culture.

Premier visage de la société civile, Agnès Buzyn (médecin mais aussi " techno " puisqu'elle dirige la Haute autorité de santé après avoir présidé l'Institut national du cancer) devient ministre des Solidarités et de la Santé, au septième rang du gouvernement.

Le 28 mars, le candidat d'En marche! est interrogé sur la possibilité de faire figurer d'anciens ministres dans son futur gouvernement, alors que le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, vient de le rallier. Titulaire d'une licence en droit (université d'Aix-Marseille, 1984) et diplômée de l'IEP de Paris (1986) et de l'ÉNA (1989), Sylvie Goulard, 52 ans, est eurodéputée depuis 2009 et est auteure de plusieurs ouvrages sur la construction et le fonctionnement de l'Union européenne (L'Europe pour les nuls, First, 2007; Il faut cultiver notre jardin européen, Seuil, juin 2008; De la démocratie en Europe, Flammarion, 2012; Europe: amour ou chambre à part, Flammarion, 2013; Goodbye Europe, Flammarion, 2016) sans aucun lien apparent avec la défense ou les armées.

Le patron d'EDF espère que le courant passera avec Nicolas Hulot
Et il devra gérer la question épineuse du nucléaire, alors que le Premier ministre Edouard Philippe est un pro-nucléaire. Le ministre se dit "convaincu" qu'il existe " d'autres alternatives " à ce projet très controversé.

Autres rapports virageauto.com

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL